Le cercle de Finsbury - B.A Paris

Alice croyait avoir trouvé la maison de ses rêves...

Quand Léo et elle emménagent au Cercle de Finsbury, une résidence haut de gamme en plein Londres, la jeune femme est persuadée de prendre enfin un nouveau départ. Et tant pis si les choses sont allées un peu vite avec Léo et si celui-ci a pris en charge leur emménagement sans véritablement la consulter. La maison est parfaite, la résidence idéale, et les voisins semblent si accueillants ! Mais ce fut celle de ses pires cauchemars.

Lorsqu'Alice apprend que Nina, qui vivait dans la maison avant qu'ils n'emménagent, y a été sauvagement assassinée, le vague sentiment d'insécurité qu'elle ressentait jusqu'alors se transforme en peur, puis en terreur. Une présence étrange semble hanter les murs et ni Léo, qui semble lui cacher beaucoup de choses, ni les voisins, qui consacrent le plus clair de leur temps à s'épier les uns les autres, ne la rassurent.

Et puis l'on passe bien trop facilement d'une maison à l'autre, à l'intérieur du Cercle, pour pouvoir y dormir en paix.

Avis :

Merci à NetGalley et Hugo Thriller pour le service presse

J'avais hâte de lire ce roman mais j'ai malheureusement eu énormément de mal avec. 

Alice a décidé de tout quitter pour suivre Léo à Londres pour s'installer dans une résidence sécurisée. Sauf que les apparences sont trompeuses au Cercle et ses voisins - ainsi que son compagnon - semblent cacher un lourd secret. 

Le résumé promettait un roman original et angoissant dû au huis-clos, et ça ne l'a pas été du tout car je me suis littéralement ennuyée. J'aurais vraiment aimé apprécier ce roman, mais du fait de nombreuses fausses pistes, de rebondissements et d'un rythme lent, le roman n'est pas crédible. Pourtant, il commençait bien, mais a fini par partir dans tous les sens et tourner en rond. 

Au niveau des personnages, Alice m'a beaucoup agacée. Elle fait un focus malsain sur l'intrigue de Nina, et sa méfiance constante/paranoïa envers tout le monde et son obsession sont relou à suivre, foutant ses relations avec ses voisins/son compagnon en l'air. 

Quant à Leo, j'ai pas réussi à m'attacher à lui car Alice le repousse constamment. J'ai cependant beaucoup apprécié Eve et les amies d'Alice mais eu du mal avec Tamsin qui était assez spéciale et le fait qu'Alice ne sache pas la cerner a fait que je n'ai pas non plus su la cerner. 

Le potentiel était là mais B.A Paris est passée à côté, du coup je ne pense pas relire de romans de l'auteure. 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire