Solitudes - Niko Tackian

Elie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Amnésique suite à une blessure par balle, il est reparti à zéro dans cette région encore préservée. Alors qu’une tempête de neige s’annonce, Elie se lance sur la piste d’un loup signalé par plusieurs bergers. 

Les empreintes ensanglantées le conduisent à un immense pin situé dans une plaine désertique. Une femme nue est pendue à ses branches, une mystérieuse inscription gravée sur sa chair.

Cette découverte macabre anime immédiatement quelque chose sur la toile blanche de ses souvenirs. La victime est un message à son attention, il en est certain.

Le lieutenant Nina Mellinsky est alors dépêchée sur les lieux. Elie est-il coupable ou victime ? Elle ne sait que penser, mais son instinct lui dit que les réponses se trouvent dans les souvenirs disparus de cet homme sans passé.


Avis :

J'ai eu du mal à ne pas me jeter sur ce roman dès sa sortie mais j'aurais dû vu combien ce roman était glaçant !

Solitudes raconte l'histoire d'un garde nature du Vercors qui tombe sur un cadavre en pleine tempête de neige. Élie sait que ce meurtre est lié "au sien" car il a la même inscription dans son dos. Mais quand une lieutenant de la ville débarque, les soupçons se tournent directement vers Élie, ce garde au passé flou et à la mémoire qui a flanché.

Ce roman, les gars, c'est ce dont j'avais clairement besoin après le tome 2 de Wish que j'ai pas forcément apprécié. Switcher de genre n'est pas chose aisée, mais c'est souvent nécessaire chez moi afin de ne pas tomber dans une panne de lecture de l'enfer après une lecture décevante. 

Vous n'êtes pas sans savoir que Niko Tackian est un des créateurs de la série Alex Hugo, diffusée sur France 2. Et j'ai totalement eu l'impression de me retrouver dans l'un de ces épisodes, imaginant carrément Samuel Le Bihan (qui joue le personnage principal de la série) incarner le personnage d'Elie. 

J'ai adoré plonger dans Solitudes, avec cette ambiance glaçante du fait de l'endroit où l'enquête se passe, cet espèce de huis-clos angoissant et un peu flou mais tellement percutant. On s'imagine tous les lieux, on ressent tous les sentiments et émotions grâce aux thèmes abordés comme la mémoire, le passé, la recherche de soi... De plus, je trouve que le titre a été très très bien choisi. Dans ce roman, il y a deux solitudes : celle face à cette nature sauvage et celles des personnages. 

En effet, chaque personnage se retrouve face à sa ou ses solitudes. Elie, qui ne sait rien de son passé suite à un accident. Nina, qui se retrouve de la ville à la "campagne", seule face à elle-même et ses doutes. J'ai eu du mal à cerner Elie au départ, du fait de sa perte de mémoire. Cependant, on sent qu'il est là où il doit être (peut-être parce qu'il ne se rappelle que de cela), malgré cette solitude dans son coeur. 

Nina, quant à elle, est seule. Elle a causé la mort, et garde cela pour elle en s'enfonçant dans de mauvaises habitudes et une espèce de carapace aussi dure que la neige du Vercors. On a aussi Jacques, aveugle, et dont les aptitudes dépassent son "handicap". Il est seul mais pas tellement grâce à son don  et qui aidera dans cette enquête.

Solitudes, c'est LE roman hivernal parfait à lire avec un plaid et une bonne tasse de thé pour vous faire voyager et réfléchir ! 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire