Les oubliées - Tess Gerritsen

La main d'une femme est découverte dans une ruelle obscure du quartier asiatique de Boston. Sur le toit d'un immeuble des environs, on retrouve le cadavre de la victime à laquelle elle appartient : rousse, vêtue de noir, la gorge tranchée, comme si le meurtrier avait tenté de la décapiter. 

Deux mèches, qui ne s'apparentent pas à des cheveux humains, sont retrouvées sur son corps. Assistée dans son enquête par le détective d'origine chinoise Johnny Tam, Jane Rizzoli découvre que ce meurtre brutal a connu un précédent. Dix-neuf ans auparavant, une tuerie au Phénix Rouge, un restaurant asiatique des environs, avait fait cinq victimes. 

Existe-t-il un lien entre ces deux drames ? Et si la clé du mystère se trouvait dans le passé ? Forte de cette intuition, l'inspecteur Rizzoli décide de rouvrir cette affaire presque classée. 

Elle ne tarde pas à découvrir que ce massacre est étroitement lié à la disparition de deux jeunes femmes...

"À travers leurs corps, les morts me racontent leurs derniers instants - s'ils sont décédés de cause naturelle ou de mort violente. Parfois, quand je vois de quoi sont capables les gens, j'en viens à m'interroger sur la notion même d'humanité, c'est vrai. Mais il me semble que j'étais destinée à faire ce travail... À servir d'interprète aux morts."

Avis :

J'étais super pressée de continuer l'histoire de Maura & Jane, et je ne suis pas déçu par ce mystère fascinant que je n'ai pas su poser. 

La police est appelée à Chinatown lorsqu'un garçon trouve une main coupée et un corps sur un toit qui appartient au reste de la main. Alors que Jane Rizzoli et Barry Frost commencent leur enquête, ils relient le meurtre à une ancienne enquête datant de dix-neuf ans où cinq personnes ont été tuées.

Plus j'avance dans cette série, plus elle est intense. Dans ce livre, il n'y a pas eu un seul temps mort dans l'intrigue. Via les rebondissements de l'enquête, l'auteur nous apprend la culture et les mythes chinois, ce qui est très intéressant. L'auteure relie habilement deux affaires criminelles, l'une dans le passé - qui a été résolue, ou du moins à première vue - et l'autre dans le présent. 

J'ai aimé les multiples rebondissements de l'intrigue, et aussi la façon dont les choses ont lentement été révélées jusqu'à la toute dernière page du livre, certaines intrigues m'ont agréablement surprise tant je ne les ai pas vues venir.

Même si j'ai deviné certaines intrigues, ce qui est bien c'est que je n'ai rien vu venir quant aux antagonistes. Il n'y a rien de pire que de deviner à mi-lecture qui est le coupable - à moins que l'auteure ne le fasse intentionnellement. 

Jane Rizzoli est comme d'habitude: têtue. Elle ne laissera personne la traverser et est déterminée à résoudre cette affaire, quoi qu'il arrive. Elle est très dure avec Maura et doit à la fois résoudre l'enquête et gérer les problèmes avec ses parents, qui se sont séparés et ont refait leur vie.

Maura Isles est plus effacée que d'habitude, alors qu'elle essaie de résoudre l'enquête et également faire face au ressentiment des policiers alors qu'elle a témoigné contre l'un des leurs. J'ai aimé plonger dans sa vie personnelle avec Julian, personnage rencontré dans La disparition de Maura. Ils ont une excellente relation mère-fils. 

Dans les nouveaux personnages, nous rencontrons Johnny Tam, qui veut travailler au département des homicides et fait le lien entre la communauté chinoise et la police. J'espère qu'on le reverra un jour car je l'ai beaucoup apprécié. 

Suite à ce quasi coup de coeur, j'ai d'ores et déjà entamé le dixième tome de la série, intitulé "La dernière à mourir". 

0 Commentaires