Le Chirurgien - Tess Gerritsen

by - 13:20

A Boston, de nos jours. 

Des jeunes femmes sont retrouvées à leur domicile, après avoir été torturées et tuées. Même modus operandi que ceux d'un serial killer qui avait sévi en Géorgie trois ans auparavant. 

Mais pour la brillante Jane Rizzoli et son équipier Thomas Moore, inspecteurs de la brigade criminelle, cette nouvelle enquête s'annonce plus déroutante que jamais: le tueur en question a trouvé la mort, de la main même de sa dernière victime, des années auparavant. 

Ayant miraculeusement survécu, cette dernière, aujourd'hui médecin reconnue, a refait sa vie à Boston, justement. Coïncidence ? 

Rizzoli et le très intègre "Saint Thomas" vont tout faire pour éviter que le "Chirurgien" n'opère de nouveau...

Avis :

J'ai décidé de reprendre la saga Rizzoli & Isles du départ, en commençant par le tome 1, et je dois avouer que l'écriture et l'univers de Tess Gerritsen m'avaient manqué plus que je ne le pensais.

Catherine Cordell a failli être assassinée il y a quelques années à Savannah mais a survécu pour raconter qu'elle a tué son agresseur avant qu'il ne puisse terminer le travail. Avec la mort de son agresseur, la série de meurtres de torture grotesques se termine à Savannah, mais refait surface à Boston deux ans après, où réside maintenant Cordell. Le nouveau meurtrier, surnommé "Le Chirugien", rend ses fantasmes vivants dans la ville, fantasmes identiques aux meurtres de Savannah... Le doute s'installe alors : le tueur de Savannah est-il vraiment mort ou est-ce un copycat ?

Je ne suis pas une débutante quant aux histoires de Tess Gerritsen, car j'ai lu En compagnie du diable et Lien Fatal et c'était des livres que j'avais adoré tous les deux.

Par connaissance de l'auteur, je savais que le rythme et la tension seraient présents du début à la fin. Et c'était le cas. Je n'ai eu aucun mal à entrer dans le livre. Comme toujours, l'intrigue et le rythme étaient parfaits, et même si la fin est prévisible,le roman comporte suffisamment de suspense pour ne plus être capable de le lâcher. 

Les événements s’accumulent, on est surpris par certains d'entre eux et par certaines révélations, vivant en apnée les dernières pages du roman. Le roman possède certaines scènes très violentes et sanglantes, et Gerritsen n’hésite pas à dépeindre les actes du meurtrier dans les moindres détails. 

C'est exactement ce que j'attends d'un thriller et ce que j'ai eu car on sent vraiment que l’auteure a fait un tas de recherche et ça rend le livre extrêmement addictif et bluffant. Mis à part le thriller, nous avons une petite romance qui se développe dans le livre, absolument pas dérangeante et qui ne prend pas le dessus sur le thriller alors que c’est quelque chose que je déteste dans les romans en général.

Concernant les personnages, c’est avec plaisir que je retrouve Jane Rizzoli, la femme faisant partie la brigade criminelle de Boston. Entourée que d’hommes, elle a du mal à s’imposer et se fait souvent rabaisser et pourrir par ses comparses. Assez revêche au départ, elle finit par s’ouvrir et se révèle être un inspecteur rude et qui ne lâche rien, quitte à se mettre en danger. J’ai adoré qu’elle soit une femme qui se batte pour son statut et pour gagner le respect de ses collègues masculins.

Pour son collègue, Thomas, je l’ai bien aimé mais sans plus. Il est très lié à Catherine Cordell et baisse un peu trop sa garde à mon goût durant certains moments. Mais dans l’ensemble, je l’ai bien aimé. Quant à Catherine, j’ai eu beaucoup de mal avec elle. Seule survivante du fou furieux qui a agressé et tué des femmes en Géorgie, elle est constamment sur ses gardes, rigide et qui ne se laisse pas affubler de l’adjectif de victime, elle va se battre pour survivre.  

Hyper addictif, le Chirurgien est une excellente lecture du niveau d'En compagnie du diable et de Lien Fatal. J'ai enchaîné direct avec le tome 2, L'Apprenti, qui promet tout autant que Le Chirurgien.

Articles proposés

0 commentaires