La reine des morts - Tess Gerritsen

Que venait faire sœur Camille dans la chapelle désaffectée de l'abbaye de Graystones, au milieu de la nuit ? Sur la pierre glacée, aux côtés de son corps sans vie, gît une autre nonne à l'agonie : une sanglante tragédie peu familière en ces lieux consacrés... 

Faut-il y voir la main d'un adorateur du Malin ? Ou bien chercher plus profondément dans le passé des victimes ? Celui de la novice, Camille, semble en effet receler plus d'un secret...

Dépêchées sur place, l'inspecteur Jane Rizzoli et celle que la police de Boston a surnommée "La Reine des Morts", la légiste Maura Isles, contemplent le carnage. L'une et l'autre se plongent à corps perdu dans l'enquête. 

Et quand apparaît dans le tableau une morte sans visage, une piste sulfureuse aux parfums de l'Inde lointaine, cette affaire de femmes prend vite une tournure bien peu catholique...


"La mort ne faisait pas de discrimination. La grande faucheuse emportait les saints et les pécheurs d'un même revers de faux."

Avis :

Enfin, je peux dire que j'apprécie Maura et Jane ! Ce troisième tome des aventures de Rizzoli & Isles était totalement ce dont j'avais besoin et je suis ravie de ma lecture.

Rizzoli & Isles sont appelés dans un couvent où deux religieuses ont été sauvagement attaquées, l'une étant morte, l'autre gravement blessée. La question demeure dans toutes les têtes: qui et pourquoi quelqu'un attaquerait-elle les religieuses ? Mais lorsque deux autres crimes font surface et semblent être liés aux deux premiers de manière intrinsèque et floue, l'inspecteur et la légiste découvrent plus que ce qu'elles s'imaginaient...

Gerritsen sait comment fabriquer une grande histoire, en gardant les choses intéressantes tout au long et en continuant l'histoire sans perdre le lecteur. Ce livre est différent des précédents : ce que je veux dire par là, c'est que c'est plus un thriller classique qu'un thriller psychologique. Nous n'avons pas accès à l'esprit du tueur, nous n'avons que les idées et les sentiments de Maura et Jane.

Et ce n'est pas pour me déplaire car je voulais avoir un peu de profondeur dans leur personnalité, que j'ai eue. Mais je pense que quand même ç'aurait été bien d'avoir un point de vue du tueur parce qu'on aurait pu en apprendre beaucoup.

L'histoire est bien écrite, les intrigues sont bien construites et développées, même si j'ai deviné des trucs avant, ça ne m'a pas dérangée, l'équilibre entre enquête et vie privée des personnages est correct. Encore une fois, le côté termes médicaux est incisif et parfaitement dosé, on n'est pas noyés par les termes médicaux incompréhensibles et imbuvables.

Concernant les personnages, j'ai adoré retrouver Maura et Jane. Moi qui trouvait que leurs personnalités n'étaient pas assez développées, là, c'est carrément l'opposé. On découvre une autre facette de Jane, ce qui ne fait que la rendre que plus agréable mais surtout plus humaine car elle se retrouve confrontée à un choix qu'elle n'aurait jamais pensé faire.

Le personnage qui a le plus de profondeur est celui de Maura. On apprend vraiment à mieux la connaître. Mais cependant, le fait qu'elle fasse certains choix (concernant Victor) ou pense certaines choses (concernant Daniel) ne semblaient pas nécessaires.

Quant aux autres personnages, j'ai eu du mal avec la plupart d'entre eux, ils restent tout le temps loin de nous et il est impossible de nous lier à eux, à part Gabriel bien sûr, qu'on avait découvert dans le tome précédent.

Ayant déjà lu le tome 4, Lien Fatal, je lirais prochainement le tome 5, Au bout de la nuit, qui semble très intéressant au vu du résumé. 

0 Commentaires