L'île du diable - Nicolas Beuglet

La vengeance est affaire de mémoire. Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche… Des extrémités gangrenées… Un visage figé dans un rictus de douleur…

En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse. Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?

Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.

Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?
"L’homme est libre de choisir ses actions. Il est libre de faire le bien ou le mal. Or faire le bien demande un effort. Et c’est lorsque l’homme fait cet effort qu’il devient pleinement humain."

Avis :

Ce roman était un des thrillers que j'attendais le plus ce mois-ci et pour le coup je n'ai pas été déçue du tout ! Addictif, sombre et intense, j'ai dévoré ma lecture.

On retrouve Sarah Geringën après l'affaire de l’hôpital psychiatrique de Gaustad et le meurtre de la Première ministre norvégienne. La jeune femme a des soucis avec une histoire qui défraie la chronique, mais quand on lui annonce la mort de son père, elle ne sait pas encore où cette enquête va la mener...

Il y a des lectures qu'on attend avec impatience, surtout quand il y a un an entre les tomes. Et quand il s'agit de Nicolas Beuglet, on ne peut qu'être impatiente. L'île du Diable promettait tension, secrets et ambiance anxiogène. On a tout eu : anxiété, suspense, tension, secrets... Le roman a un rythme intense, voire fou, il est encore plus sombre que les autres tomes, et je n'ai pas su décrocher du début à la fin.

J'en viendrais presque à comparer Beuglet à Chattam ou Thilliez pour ce tome là, tellement il y a eu de la recherche derrière. C'est impressionnant ce que l'Histoire et certaines personnes ont vécu, qu'on croirait presque que c'est fictif tant c'est sombre, violent et glauque.  Et c'est tout aussi impressionnant de voir que ce la science peut faire à notre époque pour éviter que ces choses vécues se reproduisent...

En tout cas, bravo à l'auteur pour la recherche effectuée en aval du roman parce que c'est incroyablement bien ficelé, bien recherché, et effarant. L'aspect psychologique est magnifiquement décrit, j'ai adoré !

Petite chose : vous pouvez lire ce roman sans avoir lu les deux autres tomes, car l'auteur fait un rapide résumé des aventures de Sarah jusqu'ici et comment elle en est arrivée là.

Concernant les personnages, j'ai adoré retrouver Sarah dans ce troisième tome ! Au coeur de cette enquête alors qu'elle n'était qu'un rouage dans les deux autres, on la retrouve angoissée mais avec un volonté gérée d'une main de fer. Elle va découvrir une toute autre facette de son passé et de son père, se posant alors des questions qu'elle n'aurait jamais cru devoir se poser.

On retrouve également Christopher, un peu plus en retrait, mais toujours là pour aider Sarah. J'ai à la fois adoré et détesté le protagoniste, horrible, vil mais tellement intelligent et prêt à tout pour que le passé des anciens n'hante pas le futur de leurs descendants... Je ne dévoilerai pas son nom pour que vous garder la surprise, mais wow, je n'ai rien vu venir !

Quand je vois que je n'ai pas lu de thrillers en six mois, je suis contente de recommencer mes lectures thriller avec celui-ci, bientôt rejoint par le prochain Donato Carrisi : Le jeu du chuchoteur !

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire