Love in lingerie - Alessandra Torre

Je l’ai engagée pour qu’elle redresse ma société, pour ramener Marks Lingerie à la vie. Je n’avais pas prévu qu’elle deviendrait mon amie. Je n’avais pas prévu de tomber amoureux d’elle.

La règle numéro un dans les affaires, c’est de ne jamais avoir de relation avec ses employés. Je pense qu’il y en a une autre qui interdit de s’éprendre de sa meilleure amie – qui interdit d’imaginer les courbes de son corps ou la façon dont elle reprendrait son souffle si je baissais sa culotte et descendais la fermeture Éclair de mon pantalon.

Mais maintenant, je n’en peux plus d’attendre. J’ai décidé de jeter les règles aux orties. Au diable l’entreprise. Au diable notre amitié. Au diable mes peurs.

"Si notre amour était une pièce de lingerie, elle serait faite de dentelle transparente qui laisserait tout voir, tout en mettant les deux parties à l'agonie."
Avis :

Merci à Hugo&Cie et Hugo
New Romance pour l'envoi !

Je ne savais pas trop dans quoi me lancer quand j'ai commencé ce roman, la quatrième de couverture annonçant beaucoup d'érotisme et de tension. Peut-être avais-je un peu peur qu'il y ait trop de sexe mais ça n'a pas été le cas.

Trey est à la tête de Marks Lingerie, une société qui ne va pas très bien. En embauchant quelqu'un à la tête du service de création, il espère redresser la barre et essayer d'éviter la banqueroute. Kate est la personne idéale pour le poste mais le souci est qu'elle est très attirante... Trey va alors instaurer des règles pour ne pas craquer pour sa nouvelle collègue... Mais rien ne peut empêcher la tension qui va s'installer entre eux...

J'ai bien aimé cette romance érotique. Le rythme est soutenu, la tension augmente au fur et à mesure du roman et je suis rapidement devenue accro à l'histoire et aux personnages. Cependant, la romance s'installe doucement, à cause d'un écart de sept ans entre le début et la fin.

Je dois avouer que ça m'a un peu dérangée que ça saute autant dans le temps mais c'est pas quelque chose qui a entaché ma lecture. L'univers de la lingerie est bien représenté, entre phases de production, d'essayage, de marketing. Sans pour autant que ça empiète sur la romance ou la tension, car elle rajoute une dose non négligeable de glamour et de sensualité.

Après, la raison pour laquelle la romance entre Trey et Kate met du temps est vite amenée, vite bâclée et vite acceptée. Pour autant, je vois pas pourquoi cette raison les a empêchés de sortir ensemble. Avoir une vie sexuelle différente des autres, c'est pas une tare.  

Trey a toujours été le genre d'homme qui sait ce qu'il veut et qui se bat pour l'obtenir. C'est un homme loyal et attentionné, il a construit sa propre entreprise de lingerie et en a fait un succès. Très dévoué, il a des secrets mais aussi de nombreuses difficultés, mais pas seulement à propos de son entreprise. Kate a consacré sa vie à une entreprise qui a négligé son travail. Forte, terre-à-terre, indépendante et déterminée, Kate a besoin de plus : un nouveau départ et un nouvel objectif à atteindre. 

Le fait que l'histoire se déroule sur sept ans nous permet de voir leur relation se développer, mais j'aurais aimé avoir plus de profondeur dans leur relation, car à cause de trop de sauts dans le temps, leur relation ne semble jamais creusée à fond, sauf à la fin.

Pour les personnages secondaires, j'ai cru péter une durite. Le fautif ? Craig, le fiancé de Kate au début du roman. Si vous avez vu mes stories, vous savez que j'ai trouvé certains de ses comportements assez... poussifs et abusés. Qui utilise une plaque de pliage de vêtements pour que rien ne dépasse, ou graisse les roues des valises ? Franchement, j'ai trouvé que le stéréotype du personnage maniaque était poussé trop loin. Quant à Stephen, je l'ai bien aimé mais sans plus. Là aussi, réaction exagérée quant Kate rompt avec, mais bon. 

Je vous recommande vivement Love in Lingerie si vous cherchez une romance émotionnellement chargée mais qui prend son temps. Si vous le commencez, attention, car vous ne pourrez pas poser ce livre avant de l'avoir terminé. 

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire