Adopted Love T2 - Gaïa Alexia




Alors qu’il doit faire face à ce qu’il redoutait le plus, Teagan découvre qu’il n’avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l’affronter ?

Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide ?

"Vous n'êtes pas un mauvais gars, vous n'avez juste pas les bonnes méthodes..."



Avis :

Alors que je trouvais le premier tome très "enfantin" au niveau de l'écriture, le tome deux m'a complètement convaincue et je l'ai lu en très très peu de temps. L'auteure a su me convaincre et me faire adorer son histoire à fond !

L'histoire de ce tome deux reprend juste après la fin du premier. Teagan va devoir affronter sa pire peur : la prison, après qu'il ait pété les plombs au bal de Thanksgiving du lycée. Pendant ce temps, Elena se remet difficilement de cet événement, mais les gens du lycée vont compliquer la tâche alors que le gouverneur Dash, l'un des parents des jeunes tabassés par Teagan, met la pression à tout le monde pour que Teagan reste en prison.

L'intrigue de ce roman était juste dingue ! J'étais suspendue à ce tome deux, et je ne voulais savoir qu'une chose : si Teagan et Elena allaient enfin se retrouver et se sortir de cette grosse impasse. Seuls et séparés, chacun va devoir se battre pour enfin rétablir la vérité et vivre de nouveau. La tension est présente du début à la fin du roman, je suis passée par quinze mille émotions durant ma lecture, entre tristesse, soulagement, colère, surprise.

L'écriture de Gaïa Alexia est meilleure que durant le premier tome, et j'ai enfin pu apprécier pleinement ma lecture. On a le droit à de belles surprises, à de sacrés rebondissements, et j'ai adoré ma lecture tout le long. Beaucoup plus sombre que le premier tome, on suit avec tristesse et colère les aventures d'Elena et Teagan, grâce à (enfin !) un double point de vue - que j'étais triste de ne pas avoir dans le tome 1.

Ça change vraiment tout d'avoir un double point de vue dans les romans, je trouve que ça accentue la pression et permet de vraiment savourer l'entièreté des personnages et leur complexité. Grâce à cela, on découvre un peu plus encore le passé de Teagan, mais aussi le point de vue d'Elena durant certains événements du tome 1. Là où le bât blessait dans la première partie, tout est réglé et pardonné car l'auteure nous livre ici un tome parfait et sans accroc.

Passons aux personnages. Comme j'ai eu de la peine pour Teagan et Elena, mon dieu. Les pauvres, qui n'avaient déjà pas été épargnés durant le tome un, ne le seront encore pas dans celui-ci. Et cette fois, c'est Teagan qui va prendre tout dans la tronche durant son passage en prison, avec des camarades de taule infects et des gardiens qui ne sont franchement pas mieux. Le pauvre va se rappeler de beaucoup d'événements de son passé et cela va accentuer son mal-être déjà bien présent et le renfermer encore plus dans sa bulle de silence.

Quant à Elena, la pauvre va douiller également, surtout au lycée. Seule contre tous, des alliés vont se révéler au fur et à mesure du roman et être de véritables piliers pour elle. La jeune femme va se battre et dire la vérité, malgré les menaces qu'elle a reçues pour l'empêcher de parler dans l'unique but de sauver et retrouver Teagan, l'homme qui la faisait tant sourire et apprécier la vie à sa juste valeur.

J'ai aimé la plupart des personnages secondaires, notamment Sally, Ben, Nathalie et Daniel. Les deux premiers aideront à la fois Teagan et Elena à se sortir de cette impasse, tandis que Nathalie et Daniel seront des piliers pour eux. Pour les personnages que j'ai détesté ou du moins moins appréciés, on retrouve Sophie, qui m'énervait au plus haut point déjà dans le tome 1, ainsi que le gouverneur Dash, trop préoccupé par sa campagne électorale pour voir la vérité. Comme quoi, la quête de pouvoir peut faire vraiment de sales choses aux gens...

J'aurais tellement aimé avoir un tome trois, mais la fin que nous a offert Gaïa est magnifique et clôt parfaitement cette duologie. Teagan, Daniel, Elena et compagnie vont me manquer, et je ne regrette absolument pas d'avoir lu cette duologie ! Je n'ai qu'une hâte : avoir Le Marchand de Sable, la prochaine duologie de l'auteure, dans les mains ! Pour ça, rendez-vous le 29 mai en librairie ! 

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire