Le Grand Nord : Ancrage - Sarina Bowen

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.

Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son coeur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.

Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ? Une histoire sombre et déchirante qui vous brisera le cœur puis en recollera les morceaux.

Avis :

J'ai volontairement commencé par le tome 2, car le premier tome ne me tentait pas plus que ça et que les livres peuvent se lire indépendamment. Alors que j'avais adoré le résumé, j'ai été un peu déçue de ma lecture.

Dans Ancrage, nous découvrons Jude, un ancien toxicomane qui se bat tous les jours pour ne pas retomber dans ses anciens travers. Après trois ans passés en prison et une cure de désintoxication, revenir dans son ancienne ville va réveiller de nombreuses souffrances et tentations passées. L'une d'entre elle s'appelle Sophie, son ancienne petite-amie. Tout va basculer quand Sophie va revenir dans sa vie et leur amour impossible va devoir survivre à la petite ville de Colebury et à de nombreux obstacles.

J'ai eu un peu du mal à entrer dans cette romance, sûrement parce que Jude était dans le premier tome et qu'il me manquait certains éléments. Une fois le flou passé, j'ai eu plus de facilité à rentrer dedans et à pleinement savourer l'histoire. Il est question de pas mal de thèmes comme la rédemption, le pardon, l'addiction, la quête de vérité et surtout : l'amour. Ce tome possède également un petit côté policier qui ne m'a pas déplu du tout j'aime bien le mélange entre romance et policier, qui sont mes deux genres littéraires de prédilection.

Cependant, j'ai pas trouvé qu ce tome était si sombre que ça, j'en attendais un peu plus. Certes, on a des scènes de violence, des scènes dures quant à Jude et son addiction, mais je voulais plus de sombre et plus de violence car le sujet de la drogue est un sujet qui peut être violent et dur. Les scènes sombres sont quand même très bien décrites, tout comme les scènes érotiques. Les rebondissements sont savamment dosés et bien décrits, j'ai été surprise à certains moments avant de me dire que j'étais vraiment bête car ça tombait sous le sens et que je n'ai rien vu venir.

Concernant les personnages, j'ai bien aimé les personnages de Jude et de Sophie. Certes, ce n'est pas THE couple de l'année, mais ils sont mignons.

Jude est un homme qui a été détruit par trois années de prison et une cure de désintoxication. Il est désormais sobre depuis six mois et prend sa vie en main. Son retour à Colebury va être une épreuve entre un père démissionnaire et alcoolique et son combat contre le manque. C'est un personnage touchant qui a énormément de courage. Réussir à décrocher de la drogue n'est pas chose aisée et sa volonté de s'en sortir est tout à son honneur. Il va aider son père dans le garage, aider le pasteur de Colebury et va même retourner chez les Shipley, qui l'ont accueilli à bras ouverts et le considèrent comme de la famille. Et quand Sophie, son ancienne petite-amie, refait apparition, la jeune femme va chambouler l'équilibre qu'avait instauré Jude.

Sophie, quant à elle, est une jeune femme qui travaille dans un hôpital afin d'aider des familles. Sa famille est éclatée depuis la mort de Gavin, son frère, il y a trois ans. Comme Jude, elle est courageuse et touchante car pour elle non plus, les trois années passées n'ont pas été roses. Son père, chef de police, est un pur salaud et sa mère se laisse dépérir de jour en jour. Heureusement, son échappatoire est l'église, où elle donne un coup de main tous les mercredis. Alors qu'elle avait trouvé une certaine stabilité dans sa vie, Jude risque de tout changer, et pas forcément qu'en bien.

Leur relation est quelque peu chaotique quand ils se retrouvent. Trois ans ont peut-être passé, mais les sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre sont encore ancrés en eux. Ils vont être le point d'ancrage de l'autre afin de réussir à sortir la tête de l'eau et enfin être libres et heureux. L'auteure nous donne des flashbacks de leur relation en adolescents, et on comprend qui étaient Jude et Sophie et combien l'accident les ont changé.

Quant aux personnages secondaires, j'ai adoré découvrir la famille Shipley. Je pense que je vais lire le tome 1 afin de les découvrir parce que j'ai réellement eu un coup de ♥ pour eux ! J'ai par contre détesté le père de Sophie, qui est un sombre con - désolée pour ça, mais j'ai vraiment pas d'autres mots pour le décrire. Le fait qu'il se venge sur Sophie depuis la mort de son autre enfant est une honte, j'ai eu tellement mal pour Sophie, notamment lors de la scène de Thanksgiving. La mère de Sophie m'a également fait terriblement mal. Elle s'est enfermée dans une bulle auto-destructrice mais rebondira merveilleusement bien à la fin du roman, tout comme le père de Jude le fera.

Je n'ai qu'un seul regret : avoir commencé par le tome 2. Mais ça risque de ne pas durer longtemps car je compte me procurer le tome 1 très très rapidement afin de rectifier le tir ! Ancrage est cependant une bonne lecture, la première de 2019.

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire