15 décembre 2017

En compagnie du diable - Tess Gerritsen


Noël macabre à Boston pour l'inspecteur Jane Rizzoli et la légiste Maura Isles, qui, afin de retrouver un assassin au modus operandi ésotérique, doivent s'introduire au cœur d'un club dont les membres se passionnent pour le Mal.

"J'ai péché", peut-on lire en lettres de sang sur un mur dans la maison où une jeune femme a été retrouvée sauvagement assassinée en cette nuit de Noël. 

La seule piste dont dispose l'inspecteur Jane Rizzoli la mène à son ennemie de toujours, la psychiatre Joyce O'Donnell. Spécialisée dans les tueurs en série, elle est membre de la Fondation Méphisto, une société secrète composée de riches excentriques qui consacrent leur temps libre à étudier et combattre le Mal. 

À mesure que les cadavres s'accumulent, Jane Rizzoli et la légiste Maura Isles S'enfoncent dans une enquête qui mettra à rude épreuve leur rationalisme pourtant éprouvé...

"Toutes les ombres ne cachaient pas un monstre. Mais certaines, si. Des ombres vous suivent, vous menacent, où que vous alliez."
Avis :

Je m'étais ju-rée de relire un ou plusieurs Tess Gerritsen avant la fin de l'année. Eh bien c'est chose faite avec ce nouvel opus des aventures de Rizzoli & Isles ! 

L'histoire commence par une macabre découverte aux allures de rite satanique, une découverte qui vous laisse rarement indemne. Bon, personnellement, j'adore les romans qui sont toujours très bien documentés donc j'étais ravie ! Et puis en plus de ça, si on n'a pas lu les tomes précédents, ça ne perturbe pas du tout la compréhension de l'intrigue. 

Le roman est divisé en trois points de vue : celui du meurtrier, la fuite de sa cousine et le duo Rizzoli & Isles. Je dois cependant avouer que j'aurais aimé un peu plus avoir le point de vue du meurtrier à la place des soucis familiaux des enquêtrices, mais ce n'est pas très grave. Le problème restant qu'on ne comprend pas vraiment comment il en est arrivé là, c'est un peu survolé et c'est ce qui m'a un peu dérangée. 

L'intrigue est très bien ficelée et rythmée, on n'a qu'une envie : savoir pourquoi le tueur fait ce qu'il fait. J'aurais préféré ne rien savoir du meurtrier parce que ça a un peu gâché le suspense mais l'auteur a su me retourner le cerveau dans les dernières pages du roman grâce à un page-turner concernant le meurtrier puisque ce dernier a un acolyte au sein de la fondation Mephisto. Parlons-en, justement. J'ai trouvé vraiment malsain que des personnes se passionnent autant pour les scènes de crime, mais cela n'est bien évidemment que mon point de vue. 

Au niveau des personnages, j'ai adoré retrouver Maura et Jane ! Pas qu'elles m'avaient manquées mais j'aime bien la dynamique qu'il y a entre ces deux personnages. Les deux femmes ont des petits problèmes personnels et tentent de les régler sans oublier l'enquête. J'étais contente de revoir Daniel également, parce que je trouve qu'il ferait un bon petit-ami pour Maura. Comme je disais plus haut, j'aurais aimé avoir un point de vue plus développé pour Dominic, le meurtrier. 

J'aime bien quand les auteurs entrent dans la tête des tueurs et montrent leurs raisonnements parfois erronés. Du coup, je n'ai pas accroché à lui. J'ai été surprise de découvrir que Dominic avait un acolyte parce que je pensais qu'il agissait seul. Les membres de la Fondation Mephisto sont assez étranges, de par le fait qu'ils s'intéressent aux scènes de crime et semblent comme aimantés par le malheur des victimes et la folie des tueurs. Mais j'adorerai revoir certains dans d'autres tomes de la série, notamment Anthony Sansone, qui est un personnage très intéressant. 

Ce tome des aventures de Rizzoli & Isles est très bon, même si pas assez noir et sombre pour moi. Cependant, je prévois quand même de lire d'autres romans de l'auteur parce que je trouve l'univers très intéressant.

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire