Stars : Nos étoiles perdues - Anna Todd

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l'a fait déménager à l'autre bout du pays, ce qui ne l'a pas dérangée car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard, Karina travaille comme kiné à la base et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L'engrenage des affectations de son père ne facilite pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrôlable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C'est à ce moment-là que Karina rencontre Kael. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l'aide à reconsidérer le chaos qui l'entoure. Il ne la connait pas, et n'a pas l'air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas... jamais.

Karina voit en Kael la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kael, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu'elle pouvait imaginer.


Avis :

J'avais pu découvrir le premier épisode de ce nouveau Hugo Roman fin septembre et il m'avait plutôt emballé. Mais en le lisant en entier, j'avoue que je suis plutôt déçue.

Stars : Nos étoiles perdues raconte l'histoire de Karina, une jeune femme massothérapeute à Atlanta qui va rencontrer Kael, un sergent qui vient de rentrer de mission d'Afghanistan. Au premier abord, Kael semble froid et distant mais c'était sans compter l'attraction qui va les happer au fur et à mesure qu'ils se fréquenteront.

C'est le premier roman que je lis d'Anna Todd et vu le succès de la saga After, je m'attendais à un vrai coup de cœur et à une révélation. Alors c'est vrai que l'écriture est fluide, les personnages sont bien décrits, mais malheureusement avec moi ça ne l'a pas trop fait. La romance est vague, à peine présente sauf dans les cent-cinquante dernières pages et est à mon goût trop légère, tellement que j'ai éprouvé aucune émotion envers leur idylle.

De plus, le roman traîne en longueur du fait du trop d'informations fournies sur Karina, ce qui fait que je me suis ennuyée la plupart du roman. Également, il n'y avait pas d'alternance de point de vue, ce qu'on a souvent voir systématiquement chez Hugo. J'aurais bien aimé avoir le point de vue de Kael rien que pour avoir un peu plus de rythme et casser cette lenteur. Concernant l'intrigue, elle est aussi plate que le rythme. Mis à part le retournement de situation de la fin, ça casse clairement pas trois pattes à un canard, ce qui est dommage. Rien ne se passe à part la romance. Peut-être que ce tome sert d'introduction pour la saga, mais ça ne me donne pas envie de continuer si le second tome est comme le premier.

Au niveau des personnages, j'ai eu extrêmement de mal à me faire à Karina. Autant je l'avais adoré dans l'épisode 1 que j'avais lu, autant sur la globalité du roman, elle m'a saoulée à certains moments, notamment à cause du fait qu'elle parle - beaucoup beaucoup - trop. Et malheureusement, elle étale plus sa vie - qui lui semble pitoyable - qu'autre chose alors qu'elle a tout - ou presque - pour être heureuse. Heureusement, Kael rattrape plus ou moins le coup. C'est un jeune homme encore déstabilisé alors qu'il vient de rentrer d'Afghanistan et qui cherche à se retrouver. Énigmatique, on en sait très peu de lui, mis à part que la guerre l'a affecté et qu'il a une sœur.

J'aurais vraiment aimé en savoir plus sur Kael notamment grâce à un point de vue sur lui, manquant au roman. Son personnage s'en retrouve sous-développé, ce qui est extrêmement dommage parce qu'il a clairement du potentiel. Si seulement on pouvait avoir un second tome que du point de vue de Kael, ce serait le top afin de contrebalancer le trop plein d'infos concernant Karina dans le premier tome.

Pour les autres personnages, j'ai adoré le personnage d'Élodie, pour le peu de temps qu'on l'a vue et j'espère vraiment en savoir plus sur elle dans la suite. J'ai eu un peu de mal avec le jumeau de Karina, Austin, mais j'aimerais bien le découvrir un peu plus dans le second tome parce que je suis sûre que l'étiquette qu'on lui a collé n'est pas la bonne. Pour le père de Karina et Austin, j'ai été choqué de découvrir sa vraie facette à la fin du roman, c'est vraiment un homme ingrat et manipulateur...

Malgré ces petits bémols, Stars est une bonne romance qui fait du bien au moral mais un peu décevante quand on sait le succès qu'a eu After. J'espère que le second tome sera meilleur sinon ce sera fini pour la saga. 

Claire