La Résurrection (The Originals T3) - Julie Plec

Dans une dangereuse tentative pour réclamer ce qu’il considère comme ses terres, Klaus crée une armée de vampires afin de se débarrasser des loups-garous une bonne fois pour toutes. 

S’il ne peut pas avoir l’amour, il se contentera du pouvoir. Elijah laisse son frère prendre les rênes, alors qu’à son tour il convoite en secret une belle et mystérieuse sorcière. Lasse de l’amour destructeur de ses frères, Rebekah entame une quête vers le lieu de ses origines, espérant ainsi trouver la clé de l’immortalité de sa famille. 

Mais, alors que la bataille fait rage et le sang se met à couler, les vampires des Origines vont une fois encore devoir s’unir pour préserver ce en quoi ils croient le plus : leur famille.

Avis :

Tome final de la saga, ce tome trois clôt à merveille la série même si une suite ne m'aurait pas dérangée. 

Dans cet ultime roman, un saut dans le temps nous plonge à la fin des années 1700, bien après la mort de Vivianne, la femme de Klaus. L'Originel s'est créé une armée de vampires et a repris la main sur la ville de la Nouvelle-Orléans, ce qui n'est pas forcément le but d'Elijah ni Rebekah et qui ne plaît pas aux autres entités de la ville : les loups-garous, les sorcières mais surtout les humains. 

C'est justement ces derniers qui veulent récupérer leur ville, et Klaus va devoir s'allier avec les entités surnaturelles pour sauver la Nouvelle-Orléans. Comme pour les deux précédents tomes, on a le droit à trois points de vue : celui d'Elijah, de Klaus et de Rebekah, ce qui comme d'habitude donne un certain rythme à l'histoire et permet de voir la personnalité de chaque personnage, avant que les trois points de vues ne fassent plus qu'un pour le final. L'intrigue du roman est très bien menée, et la tension augmente au fur et à mesure de l'avancée du roman, pour nous livrer un final explosif et satisfaisant. Julie Plec met ses personnages face à des choix épiques afin de tester leur loyauté les uns envers les autres. Les descriptions des endroits et des personnages permet de visualiser l'histoire comme si c'était un épisode de la série TV. 

Le danger qui pèse sur les Originels va exploiter leurs faiblesses pour que leur ennemi gagne. Pour La faiblesse de Klaus est sa relation au pouvoir : même s'il en a beaucoup, il en voudra toujours plus. 
Celle de Rebekah est sa relation à l'amour et combien l'amour peut la rendre aveugle. Celle d'Elijah est la loyauté qu'il porte à sa famille, qui va lui jouer des tours. Ce danger qui plane autour d'eux va créer de nombreux conflits et ils vont se retrouver plus seuls que jamais, avant de se retrouver de justesse. La volonté et la détermination de chacun sera  mise à l'épreuve, et ils devront décider jusqu'où ils sont prêts à aller pour respecter la promesse qu'ils se sont faite l'un à l'autre. Après tout, Family IS Power.

Concernant les personnages, je suis contente d'avoir retrouvé le Klaus de la série TV, car dans les tomes précédents, je le trouvais à l'opposé de ce qu'il est dans la série TV. Mais on ne touche pas à sa famille sans avoir le retour de bâton... Et Klaus est très bon pour faire payer les affronts faits à sa famille. Quant à Elijah, c'est le personnage qui va le plus souffrir de cet ennemi qui cherche à les détruire. Et quoi de mieux que de s'attaquer à sa loyauté envers sa famille ? J'ai eu tellement peur pour lui durant le roman... 

Sans Elijah, la vie des Originals s'en retrouve perturbée et vide tant Elijah se voue corps et âme à ceux qu'il aime. Rebekah reste telle qu'elle : naïve, amoureuse du premier venu et tombe une fois de plus dans le panneau. Son envie d'amour la mènera à sa quasi perte et vu la série TV, je ne pense pas que ça lui ait servi de leçon. Je suis néanmoins heureuse que tout se 'termine' bien pour eux vu comment c'était mal parti. 
Pour les méchants du roman, je n'ai rien vu venir jusqu'à ce que ce soit révélé et je suis contente qu'une intrigue comme ça ait été révélée. Alejandra est très manipulatrice et talentueuse pour berner ses ennemis, et Tomàs, quant à lui, ne fait clairement pas dans la dentelle pour arriver à ses fins. Cependant, j'aurais apprécié avoir plus d'informations sur eux car je trouve que cette intrigue méritait plus d'approfondissements. 

La fin du roman m'a un peu laissée sur ma faim, mais elle m'a suffisamment satisfaite. Je n'aurais cependant pas dit non à un quatrième tome.

Chroniques associées


Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire