Paranoïa - Melissa Bellevigne


Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. 

Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Avis : ★★★

Je ne vais pas vous mentir je ne suis pas fan des romans fantastiques du tout, et je ne pensais pas lire ce livre un jour mais vu que j'ai reçu le tome 2 via NetGalley, il fallait bien que je lise le premier tome pour enchaîner sur le deuxième après. Et franchement, ça a été une belle découverte mais qui comporte de nombreuses incohérences.

On suit les aventures de Lisa et Judy, respectivement psychiatre et patiente. Même si elle comporte des incohérences sur lesquelles je vais revenir, l'histoire est bien menée de A à Z, ce qui permet de lire rapidement le roman de par l'écriture fluide de l'auteur. Le mélange psychologique et fantastique est fluide,  même si le roman tire plus vers l'aspect fantastique.

L'intrigue de ce premier tome est assez bien ficelée, on alterne entre le point de vue de Lisa et de Judy, ce que j'aime particulièrement car ça donne un certain rythme à l'histoire. Ce que je n'ai pas trop aimé, en revanche, c'est l'espèce de romance que l'auteur a décidé d'installer pour finalement l'abandonner pour une raison que je trouve un peu bancale. Aussi, j'avais un doute quant à l'identité du père du bébé de Judy. L'auteur nous a laissé penser que c'était le sous-fifre de Buckly, avant de changer d'avis et de sous-entendre que c'était au final Alwyn le père, ce qui est clairement et purement impossible. 

Un autre problème majeur est le fait que Judy n'arrive pas à toucher Alwyn la plupart du temps, et ô surprise, elle arrive à le toucher à un moment, allez savoir pourquoi. Pourtant ces petites incohérences au niveau de l'histoire et l'intrigue n'ont pas entaché ma lecture.

Le plus gros défaut, si je puis dire, vient des personnages. S'ils sont certes approfondis, je n'ai pas réussi à m'attacher ni à Judy ni à Lisa. Ce qui m'a le plus surpris, c'est le caractère insolent de Judy, qui envoie quasiment tout le monde sur les roses parce qu'elle est levée de mauvais poil. Le personnage de Lisa, quant à elle, est totalement le genre de personnage que je déteste. Elle a un ego surdimensionné qui n'accepte pas de se remettre en question et de réfléchir un tant soi peu, quitte à détruire son couple. J'ai trouvé malaisant le fait qu'elle transpose involontairement son mal-être à Judy. Ça faisait vraiment comme si elle s'occupait de Judy parce qu'elle était enceinte et que Lisa ne l'était pas.  

Le personnage le plus abouti est à mon avis, Alwyn, et également celui que j'ai préféré parmi tous les autres. Son histoire et son passé sont super intéressants, mais le problème, c'est plus la façon dont son passé a été raconté : l'auteur a choisi la facilité en faisant en sorte qu'il retrouve la mémoire limite d'un coup de baguette magique. Cependant, le personnage est adorable et possède une sacrée couche de gentillesse pour supporter le caractère limite infect de Judy. Pourtant, l'auteur était bien partie en emmenant Judy et Alwyn en Angleterre sauf qu'elle a laissé tomber le côté 'enquête' pour bâcler la chose.
  
Pour un premier tome, l'auteur s'en sort plutôt bien malgré des petits couacs. Mais je pense qu'elle a eu trop d'idées et que du coup, sous l'afflux de toutes ces idées, elle a essayé de les caser et de faire une jonction entre toutes, sans réussir à vraiment le faire. La fin annonce clairement suite, mais au final, je ne vois pas ce que l'auteur pourrait ajouter de plus à l'histoire. Cependant, je lirais quand même le tome 2 par curiosité, en espérant que l'auteur ait pris en compte les avis de ses lecteurs et lectrices et ait rattrapé le tir.

Claire