Noir - Koz

Au moment où les dix-huit transformateurs alimentant Paris et sa banlieue en électricité explosent simultanément, le noir tombe sur la capitale et ses environs. La nuit est totale, le danger inédit. En quelques heures à peine, les rues sombrent dans le chaos. Les scènes de pillages et de violence se multiplient. La tension monte.

Immédiatement, Hugo Kezer, chef de groupe à la brigade criminelle, prend le commandement de la cellule de crise mise en place pour répondre à l’urgence de la situation. Il doit avant tout comprendre qui se cache derrière cet acte criminel, cette organisation aussi élaborée. Et les raisons pour lesquelles ce black-out a été si minutieusement orchestré.

Une course contre la montre s’engage alors pour Kezer, d’autant plus éprouvante que les menaces sont nombreuses et pourraient bien mettre en danger celles et ceux qu’il aime…

Avis :

Premier tome d'une duologie, Noir est un thriller percutant apocalyptique digne d'American Nightmare ou presque. 

Quand toute la région parisienne voit ses dix-huit transformateurs électriques exploser et provoquer un black-out total, la population en profite pour piller magasins de luxe et faire justice soi-même. A première vue, rien de grave. Mais quand la brigade criminelle est dépêchée sur l'affaire, Hugo Kezer se rend compte que c'est tout sauf un accident... 

J'ai vraiment adoré ma lecture ! Pour être noir c'est noir, mais il manquait plus de noir pour que ce soit un coup de coeur cependant. Tout ce qui fait de thrillers de bons romans sont là : rythme soutenu, intrigues intéressantes, suspense... On plonge rapidement dans le noir avec les personnages et on se surprend à avoir un peu peur tant ça semble réaliste et possible. 

Le personnage principal, Hugo Kezer, est très bien construit. Prêt à tout pour savoir le fin mot de cette attaque et trouver les responsables, il ne va pas se restreindre et oser toutes les options possibles, quitte à se mettre sa hiérarchie à dos. En général, je n'apprécie pas trop quand les policiers sont un peu borderline, mais là, ça faisait assez sens et c'était si bien approfondi que ça glissait tout seul. 

J'ai eu beaucoup de peine pour Mallard, qui, malgré qu'il soit dans le coup, le fait pour des raisons personnelles et surtout humaines. J'ai eu du mal avec le personnage d'Anne mais fallait bien contrebalancer Hugo et le dépassement des limites. 

Un second tome, intitulé Rouge, est sorti à la même date que Noir, mais je ne le lirais pas car le résumé ne me tente pas trop. Mais ce premier tome de la brigade des nouvelles menaces est hyper addictive et on suit avec plaisir les différents personnages ainsi que les intrigues. 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire