Nip/Tuck - Saison 1

Sean McNamara et Christian Troy sont deux chirurgiens esthétiques âgés d'une quarantaine d'années. Amis de longue date, ils possèdent une clinique à Miami dans laquelle ils reçoivent des patients de tous horizons. Les deux hommes jonglent avec une vie personnelle et professionnelle mouvementée, remplie d'événements inattendus.

Bien qu'étant amis, Sean et Christian ont des personnalités diamétralement opposées. Sean essaye d'agir de manière conforme à la morale, il aime sa femme même s'il ne le montre pas forcément et il cherche à préserver sa famille, quitte à agir avec maladresse ; par opposition, Christian utilise des moyens illégaux pour attirer des clientes vers la clinique et ne cesse d'avoir des liaisons temporaires, au risque de détruire la vie des autres.

Avis :

Quand un de mes amis m'a ramené le coffret de la saison 1 de Nip/Tuck j'étais plutôt hésitante à la regarder de par son contexte mais au final, belle surprise ! 

Comme dit dans le résumé, Nip/Tuck se concentre majoritairement sur le monde de la chirurgie esthétique, avec deux personnages aux antipodes l'un de l'autre : d'un côté Christian Troy, playboy et serial fucker, de l'autre Sean McNamara, père de famille et légèrement coincé... Les deux associés vont devoir faire des concessions et des choix concernant tant leur entreprise que leurs vies personnelles. 

Nip/Tuck est le genre de série très explicite (si vous n'aimez pas la vue du sang, je vous déconseille vivement de regarder), graphique et très controversée. Avec beaucoup de sarcasme, chaque épisode tourne autour d'un thème particulier entre parentalité, mariage, quête d'identité, ou encore crise de la quarantaine... 

La psychologie des personnages est également bien faite, qu'il s'agisse de personnages principaux ou secondaires. Il est également intéressant de voir l'obsession des américains et les effets qu'ont la perfection et la chirurgie plastique. 

Julian McMahon est le meilleur du duo. Son personnage, Christian, est un dames sexy, égoïste et insensible qui traite les femmes comme de la merde mais qui a un cœur et des sentiments sous toute cette façade froide et manipulatrice. J'ai vraiment aimé ce personnage. Le personnage de Dylan Walsh est à l'opposé de celui de Christian. Sa famille est fragile et essaie de faire ce qu'il faut pour sa famille et son cabinet mais a du mal à assumer toutes les responsabilités et à être le plus juste possible.

J'ai eu du mal à apprécier Julia, la femme de Sean. Elle est un peu névrosée et coincée, est fondamentalement la femme au foyer désespérée sans but dans la vie et qui reste mariée à Sean afin d'avoir une certaine cohérence dans sa vie. Quant à Matt, j'ai aussi eu des problèmes avec lui. Il fait de mauvais choix, passe de situations pires à des situations bien pires et n'est pas si sympathique.

Je vais terminer par Kimber. Elle est tout ce que je déteste chez les femmes. Profiteuse, perdue, droguée et complètement dingue, elle fait tout de travers juste pour avoir de la gloire et/ou de l'argent mais finit par se perdre de plus en plus. Je ne serais pas surprise si elle tentait d'attenter à sa vie plus tard dans la série.

J'ai d'ores et déjà commencé la saison 2 sur Amazon Prime Video et j'aime toujours beaucoup. 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire