Impact - Olivier Norek

Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille.

Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir.

Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

"Bouteilles, bidons, pailles, morceaux épais et colorés de ce qui avait été des objets entiers, pneus, sacs de toutes tailles, le tout coagulé par une mélasse de microbilles plastiques, comme si un monstre poubelle avait pris vie dans cet océan."

Avis :
Olivier Norek a toujours le chic pour secouer la fourmilière avec chacun de ses romans, et Impact ne déroge pas à la règle. 

Quand un PDG est kidnappé, Diane, psycho criminologue, et Nathan, capitaine au 36, vont devoir allier leurs différentes expériences et compétences afin de trouver qui est derrière cet enlèvement. Sauf que le ravisseur ne veut pas une rançon mais une caution pour sauver la planète. 

Impact n'est pas comme les autres. Ce n'est pas un thriller à proprement parler, mais plus un roman d'anticipation. L'écologie est un sujet important depuis quelques années, mais pas suffisamment. Et c'est ce qu'Olivier a démontré avec énormément de documentation, tellement que c'en est impressionnant. Impact et Entre Deux Mondes sont pour moi kif kif : dénoncer, montrer, alerter. 

Les fans d'Olivier pour sa trilogie Coste et Surface seront déçus car le côté enquête n'est pas le primordial dans ce cinquième roman. On sent qu'on est dans le temps présent de par les différents événements cités (crise des gilets jaunes et pandémie).

C'est vrai qu'on a pas énormément d'action, ni de noirceur, ni de sanguinolent. Mais vu le thème abordé, je n'en attendais pas. Il y a cependant une enquête, mais sert plus d'étalage de faits et de prise de conscience. Et je ne vais pas vous mentir : ce n'est pas grave. Cette année, j'ai pris conscience de beaucoup de choses concernant l'écologie. 

La responsabilité de chacun est engagée, et ce roman fera peut-être cogiter certain(e)s - voire les énerver et les faire nier. Vu les avis mitigés que j'ai vu passer, ce roman ne plaît pas à tous, mais au moins peut faire prendre conscience de certaines choses. L'écriture d'Olivier est comme d'habitude percutante et parfaitement documentée. 

C'est étrange, j'avais Goliath de Woodkid en tête tout le long de ma lecture, et je trouve que les deux se rejoignent assez car le clip de Goliath relate (en tout cas selon moi) le ras le bol des mineurs de charbon qui détruit la planète, mais qui, s'il part, n'empêchera pas la bête de continuer à grossir et empiéter sur l'humain. 

J'ai énormément adoré Nathan, Diane et Virgil. J'ai juste trouvé dommage qu'on sache qui est le "méchant" de suite, qu'on ne le découvre pas au fur et à mesure des rendez-vous avec Diane et Nathan mais bon... Je comprends la démarche d'Olivier de l'avoir fait, cependant. Virgil frappe fort, tant pis car de toute façon il n'a rien à perdre. On ne sait pas trop grand chose de Nathan et Diane, mais ça ne m'a pas dérangé : le sujet et l'attention devait être ailleurs. 

Engagé, nécessaire mais terriblement juste voir visionnaire, Impact est sans aucun doute l'une des belles surprises de 2020. 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire