Happiest Season

Abby souhaite demander sa petite amie Harper en mariage lors d'une fête de famille, mais ses plans sont chamboulés lorsqu'elle découvre que sa partenaire n'a pas fait son coming-out auprès de ses parents conservateurs.

Avis :

J'avoue, j'ai regardé ce film de Noël avant tout (ou presque) pour Kristen Stewart et les thèmes abordés mais ça n'a pas été un franc coup de coeur. 

Happiest Season raconte l'histoire d'Abby et Harper qui sont ensemble. Pour Noël, Abby a le cadeau parfait en tête après seulement un an : une bague de fiançailles qu'elle lui offrira alors qu'elles fêteront Noël chez les parents de Harper. Le problème est que Harper a menti à Abby à propos de son coming-out : elle ne leur a jamais dit car son père est candidat à la mairie et que sa sexualité risquait de faire scandale...

Pour une soi-disant comédie romantique, ce n'est pas le plus joyeux des films de Noël... C'est plus une comédie dramatique qu'une comédie romantique. Pourtant, le film avait commencé de façon joyeuse et festive, s'en tenant à ce qui a été montré dans la bande-annonce, mais n'a malheureusement pas tenu ses promesses. 

Je dois saluer le fait qu'il s'agit du premier film de Noël LGBTQ + jamais réalisé. Vraiment. J'ai bien aimé les thèmes abordés (les apparences, la peur de se révéler, la famille et son importance, la solitude). Ce qui m'a dérangée, cependant, c'est le discours tenu. 

Je pense que quelle que soit la famille d'où vous venez, vous ne devriez pas avoir peur de dire et d'assumer qui vous êtes/qui vous aimez. Et si ça ne plaît pas ? Et bien tant pis ! Vous serez en froid avec eux pendant un moment, et ça finira par passer. 

Au niveau des personnages, cela m'a vraiment dérangé qu'Harper n'ait pas défendu son orientation pour ne pas "froisser" ses parents et qu'elle n'ait pas du tout respecté le fait qu'Abby n'aime pas Noël. Idem, rabâcher à tout le monde que "Abby est orpheline" pour qu'on la prenne en pitié m'a sacrément agacée. J'ai vraiment eu du mal avec Harper. 

Contrairement à Harper, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Abby. Ça se voyait que le rôle de Kristen lui plaisait et qu'elle était heureuse d'incarner un personnage LGBT. J'ai également adoré le personnage de Jane, qui est non-neurotypique (je parierais sur un TDAH ^^) mais qui se fait rabaisser constamment tel un pauvre toutou ingérable. Quant à l'ami d'Abby, John, j'ai adoré, il était très solaire et drôle. 

Ce film est tout sauf le film de l'année, mais qui passe clairement le temps si on est à court de films de Noël. 

Claire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire