Biker Girls : Biker Babe - Audrey Carlan


L'univers des bikers est ici parfaitement décrit, des personnalités fortes, des hommes et des femmes libres, mais aux valeurs immuables. Gare à ceux qui passent les limites.

Le premier tome, Biker Babe, nous plonge dans l'univers des bikers. Nous faisons connaissance avec un club de bikers de l'Oregon, dirigé d'une main de fer par Riot. Riot a une fille Shay, la prunelle de ses yeux, mais aussi dotée d'un gros caractère et la princesse des Hero's Pride.

C'est l'histoire de Shay que nous allons suivre dans le premier opus de la série. Shay et son tout nouveau magasin d'articles pour bikers, Shay la passionnée au tempérament de feu. Son univers est bousculé par l'arrivée de Rex, transfuge du club des bikers de Californie. Il vient prendre la place de vice-président des Hero's Pride. Grand, sexy et avide de liberté, Rex ne laissera pas Shay indifférente. Mais la loi des Hero's Pride est sans appel, pas de fraternisation entre frères et soeurs...


Cette série, c'est un hommage aux femmes, car les bikers sont aussi des femmes et elles sont très présentes dans chacun des tomes. Nous les découvrons indépendantes et fières, féminines et courageuses, manipulatrices et sauvages. Avec elles, on ne s'ennuie pas et, sans elles, les bikers ne seraient pas ce qu'ils sont.

"Tu es magnifique. Aucune femme ne te ressemble. Aucune n'agit comme toi. Aucune ne parle comme toi. Tu es unique en ton genre, ma chérie. Les hommes vont essayer de te mettre le grappin dessus, de te blesser, de t'éloigner de nous. De bafouer cette beauté qui est en toi."

Avis :

Moi qui était impatiente de découvrir la nouvelle saga d'Audrey Carlan, je dois avouer que plus j'avançais dans ma lecture, plus j'étais déçue, encore une fois alors que ça avait bien commencé...

Ce premier tome de Biker Girls nous embarque dans la vie de Shay, fille du président d'un club de motard. Quand Rex, le nouveau vice-président du club débarque, il en est sûr : Shay est à lui. Sauf que c'est la fille du président... Et on n'y touche sous aucun prétexte...

Je vais essayer de trouver des points positifs à cette lecture, mais ça va être compliqué. Déjà, la longueur du roman. Très court, voire trop court. Pourtant, on ne peut pas reprocher le fait qu'il soit addictif. En même temps, vu le nombre de pages, c'es pas très compliqué. Mais voilà, c'est précipité, rapide, trop facile et aucune intrigue n'est développée alors qu'il y avait du potentiel. Et l'instalove ? On en parle ? Qui tombe amoureux en deux heures puis tombe enceinte en sept semaines ?

Le roman aurait fait 400 pages, aurait étendu ses intrigues (notamment celle du père de Rex), et aurait étalé sa romance, ça l'aurait clairement fait. Sauf qu'en 157 pages, et bien, ça ne le fait pas. Pire que ça, l'intrigue du père de Rex a été noyé dans la romance, ce qui est dommage.

Je ne sais pas si c'est pertinent pour moi de lire le tome 2 vu le désastre de celui-ci. Au pire, je pourrais l'acheter en ebook, ça me fera moins mal au portefeuille que de l'acheter en papier. Car malgré tout, j'ai apprécié l'univers dans lequel nous plonge Audrey ainsi que les personnages.

Quant à ces derniers, je n'ai rien à redire. Rex appartenait au Hero's Pride MC de Californie mais a préféré changer au vu de la gestion de son père. Quand il arrive en Oregon, il prend le poste de vice-président et tombe amoureux de Shay à la première seconde sans savoir qui elle est. J'ai bien aimé Rex. Concerné par les affaires, par la bonne tenue du club et son rang de vice-président, il est attachant, possessif et il sait que Shay est la bonne.

Concernant Shay, je l'ai bien aimé. C'est une jeune femme forte, indépendante, avec du caractère. Intouchable du fait de son statut au sein des Hero's Pride, elle en joue et sait où sont les limites... Jusqu'à Rex...

L'alchimie entre Shay et Rex est addictive et on adore les suivre dans leurs points de vues respectifs. Et même si on s'attache très vite à eux, on a à peine le temps de s'habituer à eux que le roman est déjà fini...

Pour les personnages secondaires, je les ai tous appréciés dans leur ensemble mis à part Gary, l'ex de Shay, et Shane le frère jumeau de Shay. Alors, je peux comprendre le lien fusionnel entre jumeaux, mais là c'est clairement poussé trop loin. Ça sent clairement la jalousie maladive et mal placée.

C'est une petite déception pour cette nouvelle saga, quand même... Je suis mitigée quant à comment le tome 2 va être tourné et ce qu'il va contenir mais on ne peut pas nier l'effort de l'auteure de proposer quelque chose de différent et de construit. Seulement, ça ne l'a pas fait avec moi au fur et à mesure des pages. 

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire