Love & Rehab - Jay Crownover

"J'aurais préféré mourir plutôt que d'avouer que quelque chose m'intriguait chez lui, au-delà de son addiction."

Elle a été la seule à reconnaître les signes qui ne trompent pas : Cable James McCaffrey, si cool et populaire, est en fait un junkie au bord de l'autodestruction. Affton a trop souffert de l'addiction de sa propre mère pour ne pas au moins donner l'alerte.

Quand la mère de Cable apprend qu'une personne est assez naïve pour se préoccuper sincèrement de son fils, elle s'empresse de faire une proposition à Affton : passer l'été en compagnie de Cable dans une villa du bord de la mer et s'assurer qu'il ne retombe pas dans la drogue. Un service qu'elle saura payer suffisamment généreusement pour permettre à Affton d'étudier dans l'université de ses rêves.

Comment refuser ? Affton en est incapable, même en sachant pertinemment que Cable va détester ce projet. Et, surtout, que ce garçon, aussi odieux soit-il, est susceptible de développer chez elle une tout autre forme d'addiction, peut-être plus dangereuse encore...

Merci Hugo&Cie et Hugo New
Romance pour l'envoi de ce roman

Avis :

Je n'avais jamais lu de livre de Jay Crownover auparavant. Mais j'ai été intriguée par le suspense, la romance, les personnages brisés promis dans le résumé de cette romance. Malheureusement, Love & Rehab n'était pas LE livre de l'année pour moi et j'en suis un peu déçue.

Love & Rehab raconte l’histoire de Cable et Affton. Cable est un jeune lycéen qui se détériore semaines après semaines, et Affton est la seule à le voir. Et pour cause : la mère d’Affton a souffert de la même sorte : l’addiction aux drogues. Après quelques temps sans se voir, ils se retrouvent durant l’été. Un été de tous les dangers alors que l’amour et la reconstruction sont au rendez-vous, alors qu’Affton est la compagne de sobriété de Cable.

Basé sur une expérience personnelle de l’auteure, Love & Rehab est une bonne romance mais malheureusement pas transcendante… J’ai eu beaucoup de mal avec l’histoire qui est écrite au passé et je ne me suis pas sentie proche de Cable et Affton.

Au départ, je transposais les phrases au présent pour être plus près d’eux, mais j’ai vite laissé tomber la transposition. Cependant, j’ai ressenti quelques émotions, spécialement durant une scène du roman où j’ai failli avoir une crise d’angoisse alors que la scène décrivait une situation avec tous les détails que j’avais moi-même vécu.

Pour information, je dis très souvent que je n’aime pas les flashbacks, mais ce roman aurait dû en avoir, pour qu’on puisse voir Cable accro, pour qu’on puisse voir Affton gérer sa mère en train de se droguer et de se détruire.

Certes, on le lit pour la mère d’Affton, mais je voulais le vivre vraiment, vivre la peine d’Affton et vivre la descente aux enfers de Cable. Également, le roman tournait trop autour de la romance aux dépens de l’addiction et du combat de Cable pour s’en sortir. Pour moi, la romance n’aurait pas du être si prépondérante.

Concernant les personnages, j’ai eu des soucis avec eux, mais j’ai cependant été touchée par Cable. C’est un homme qui a tout pour être heureux, sauf l’amour familial. Tout tournant autour de l’argent, la prestance, les apparences, il n’a jamais trouvé sa place mais a trouvé refuge dans les drogues pour combler ce manque. J’ai aimé ses fêlures, ses regrets, ses erreurs, mais ça manquait de profondeur pour que je l’apprécie à son plein potentiel.

Quant à Affton, elle a subi par inadvertance les dommages que causent les drogues et a perdu sa mère. J’ai été très touchée par la description d’Affton suite au décès de sa mère, j’ai eu l’impression de revivre ce qu’il m’est arrivé il y a deux mois… Affton veut être une sauveuse, c’est généreux de sa part, mais c’est trop rabâché et on ne voit pas ses fêlures, ou du moins elles ne sont pas suffisamment creusées. Mais comme Cable, elle manquait terriblement de profondeur pour que je m’attache à elle.

Là où le bât blesse également est l’alchimie entre Cable et Affton qui manquait également de profondeur. Même si on les voit doucement tomber amoureux, le fait que ce soit écrit au passé m’a empêchée de vraiment me lier à eux. Certes on a des moments adorables, torrides, tristes entre eux, mais où sont les moments tendus où leur colère et leur peine refoulées explosent et prennent le pas sur leur romance ? J’en voulais plus. Tout le long. Et je ne l’ai pas eu.

Je ressors déçue et mitigée de ma lecture de Love & Rehab et je ne pense pas me replonger dans les autres écrits de l’auteure pour le moment. Si vous cherchez une lecture sombre, triste, violente et dure, passez votre chemin, Love & Rehab ne sera malheureusement pas faite pour vous.

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire