Mack Daddy - Penelope Ward

Quelle n’est pas la surprise de Frankie quand elle découvre que le père de Jonah, un élève de l’école où elle enseigne, n’est autre que Mack, celui pour qui elle avait bien failli craquer alors qu’ils étaient encore étudiants. Ils étaient colocataires, ce qui leur avait permis de partager des moments aussi drôles qu’embarrassants. Une amitié était née et s’était peu à peu transformée en tendres sentiments.

Mais le destin s’en était mêlé et alors qu’ils commençaient à rêver d’un avenir commun, ils avaient dû abandonner leurs projets.

Le temps a passé et Frankie a tourné la page. Lorsqu’elle découvre qui est Jonah, elle est furieuse. Pourquoi Mack a-t-il choisi d’inscrire son fils dans son école ? Pourquoi est-il revenu s’installer à Boston après toutes ces années ? Jonah est un petit garçon anxieux qui la touche profondément, mais elle est résolue à ne pas se laisser troubler par ses souvenirs. Quant à Mack, après des années difficiles, il veut être heureux avec son fils et Frankie. Il fera tout pour la reconquérir.
"On a tous une personne spéciale dans notre passé. Ce n'est pas nécessairement celle avec qui on finit. Mais c'est elle, pour une raison ou une autre, qui nous colle à la peau. On peut aller de l'avant, mais on garde une partie d'elle avec soi. Parfois, si les choses n'ont pas l'occasion de se développer, cette personne prend une place encore plus importante dans ta vie, même si elle est partie."
Avis :


Merci à Hugo&Cie et Hugo New Romance pour l'envoi de ce roman.

J'étais hyper pressée de lire cette nouvelle réception Hugo New Romance, et j'ai été un peu refroidie et en suis ressortie mitigée.

L'histoire raconte la petite vie tranquille de Frankie, institutrice dans une école catholique de Boston. Alors que la rentrée commence, sa collègue lui parle d'un nouveau papa, qu'elle surnomme "Mack Daddy". Dans la tête de Frankie, tout va à cent à l'heure. Son ancien colocataire, Mack, serait-il de retour à Boston ? Et avec un enfant en plus de ça ? Comment va t-elle gérer son retour et surtout, va t-elle pouvoir lutter contre les sentiments qui s'emparent d'elle ?

L'intrigue est assez sympathique mais j'ai eu énormément de mal avec le fait que ce soit narré au passé et non au présent comme j'en ai l'habitude. Mais j'ai quand même poursuivi ma lecture et je ne m'en suis plus trop occupée après tant j'étais rentrée dans le roman. On oscille entre passé et présent, et même si je ne suis pas hyper fan de cet aller-retour entre passé et présent, c'était néanmoins nécessaire pour comprendre pourquoi et comment Frankie et Mack ont été séparés.

Le roman est très bien écrit, on oscille entre le point de vue de Mack et de Frankie - ce que j'adore - et les descriptions sont si bien faites qu'on imagine assez facilement les décors etc. Un autre point qui m'a dérangé concerne le triangle amoureux entre Frankie, Victor et Mack. Il était franchement lourd et absolument pas nécessaire, j'aurais aimé qu'il n'y en ait pas car à certains moments, on aurait dit que Mack et Victor jouaient à qui va pisser le plus loin pour impressionner Frankie et j'ai trouvé ça dommage. Autre fait qui m'a dérangé : la partie TOC de Frankie. J'ai trouvé non-nécessaire de parler de cette partie-là, c'était assez mal décrit, assez fouillis, même si ça pourra aider dans la partie présent...

Un point positif : la romance. Elle s'installe doucement entre Mack et Francesca et j'ai bien aimé que ça prenne le temps de s'installer, même si elle n'arrive qu'à la seconde partie du roman. Ça m'aurait franchement dérangée que Frankie cède rapidement aux charmes de Mack, sachant tout ce qui devait être réglé et remis à plat. Les rebondissements ne sont pas trop nombreux et sont assez bien éparpillés dans le roman, ce qui fait qu'on les apprécie comme tel.

J'avais déjà lu The Boy Next Door de Penelope Ward, et je dois avouer que j'ai eu l'impression de ne pas retrouver la même auteure dans Mack Daddy. Qualifié de drame psychologique, j'ai pas trouvé ce roman si dramatico-psychologique que ça, je m'attendais à mieux mais j'ai quand même passé un bon moment car une fois les petits points négatifs passés, le roman se lit vite et on s'attache aux personnages.

Passons à ces derniers. J'ai bien aimé la Frankie du présent, mais j'ai eu beaucoup de mal avec la Frankie du passé. Elle est clairement bizarre par moment, surtout quand elle parle de ses TOC. On dirait deux personnes complètement différentes, trop différentes. Cependant j'ai adoré la Frankie du présent. Elle est beaucoup plus 'calme', moins bizarre e a acquiert une certaine sagesse. La pauvre est complètement perdue suite au retour de Mack, et va gâcher la relation qu'elle entretenait avec Victor. Elle aurait pu arrêter sa relation avec lui bien avant, au lieu de le laisser espérer pendant des semaines.

Concernant Mack, il est vraiment adorable, que ce soit tout court, avec son fils, avec Frankie... Adorable. Attachant. Drôle. Et franchement, je suis contente que les rôles soient inversés : que ce soit Mack qui tente de récupérer Frankie et non l'inverse et ça donne un petit vent frais et nouveau qui n'est pas désagréable du tout.

Un autre personnage que j'ai adoré : la voisine de Mack. Elle m'a un peu fait penser à Mona (cf Baby Random T1), deux personnagestellement drôles voire sarcastiques mais attachantes au possible. Idem pour Jonah, le fils de Mack. J'aurais cependant aimé plus d'interaction entre Mack et lui mais aussi entre Frankie et Jonah. On a quelques moments entre ces deux duo, mais j'aurais quand même aimé que ce soit plus approfondi...

Dans les personnages que j'ai détesté : Victor, Michael et Torrie. Victor parce qu'il ne servait à rien, tout simplement. Qu'on se serve d'un homme pour se sentir en sécurité, je trouve ça légèrement abusé et s'en servir en attendant de voir ce que ça donne avec un autre, c'est pire qu'abusé... De toute façon, je n'ai pas accroché avec lui car on ne sait rien de lui à part qu'il est plus âgé et qu'il aime sincèrement Frankie. Pour Michael, le père de Mack, et bien... C'est un connard sans fin, clairement. Qu'il fasse passer sa carrière avant sa famille, pourquoi pas, mais faire ce qu'il a fait à son propre fils et à sa femme... Idem pour Torrie, je ne la sentais pas dès le départ, mais quand les révélations ont été faites, je ne comprends pas comment on peut faire ça à quelqu'un...

Mack Daddy est une déception pour moi, surtout après le si bon The Boy Next Door. Je vais avoir l'occasion de me refaire un avis avec My Little Lie - le prochain roman de Penelope Ward co-écrit avec Vi Keeland - qui sort ce mois-ci chez Hugo&Cie.

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire