International Guy : New York - Audrey Carlan

C’est un Parker quelque peu anxieux qui s’envole pour New York. La jeune femme qui demande son aide n’est autre que Skyler Paige, la mannequin et actrice qui le rend fou depuis des années.

Elle est au sommet de sa carrière et, pourtant, il semblerait qu’elle n’ait plus goût à rien. Trop de pression, trop d’engagements ne lui permettent plus de vivre sa vie. À Parker, donc, de lui redonner cette légèreté qui rendra son quotidien plus doux.

Trouvera-t-il les mots pour la faire sortir de son angoisse et, surtout, saura-t-il gérer son attirance pour la jeune femme ?

Avis :

Je suis au regret de dire que malgré mes espérances quant à ce tome deux, ce dernier n'a pas été du tout à la hauteur...

Dans ce tome deux, on suit toujours Parker Ellis, à la tête d'International Guy alors qu'il s'envole pour New-York afin d'aider Skyler Paige, une actrice, qui ne sait plus trop où elle en est. Skyler est 'malheureusement' la dream girl de parker et de ce fait ce dernier craque pour elle depuis dix années déjà. Parker va essayer d'aider Skyler a retrouver son goût pour le métier d'actrice mais surtout de la faire se retrouver elle, Skyler Lumpkin.

Je vais faire court : l'intrigue est pas super sensationnelle mais un point non-négligeable est la plume d'Audrey Carlan qui se lit très facilement une fois entré dans le roman. On découvre les problèmes de Skyler Paige, qui sont, à mon avis, communs à tous les acteurs et actrices d'Hollywood, mais on ne découvre pas du tout New-York, à part le mémorial du World Trade Center et deux trois trucs, mais je m'attendais vraiment à voir la statue de la Liberté, Times Square ou autre... Aucun suspense dans ce tome prévisible au possible.

Concernant les personnages, j'ai encore énormément de mal avec Parker qui est vraiment un homme à femmes, toujours trop focalisé sur le sexe et qui ne rêve que d'une chose : sauter sa dream girl au dépends de son professionnalisme. Aucun background à son personnage dans ce tome, comme dans le précédent malgré le charme indéniable que veut faire passer l'autrice. Le personnage de Skyler est bien décrit mais cependant pas assez approfondi pour que je m'attache à elle.

Ses 'soucis' ne sont pas assez explorés et même si elle est vulnérable, il n'y avait pas assez de psychologie au niveau du personnage pour en faire un tome. Leur romance est vraiment basée sur le sexe et est irréaliste, ce qui est dommage. autant pour Calendar Girl, la relation entre Wes et Mia s'était faite dès le premier tome et avait évolué au fur et à mesure, autant là j'ai énormément de mal à voir Parker et Skyler durer sur le long terme...

J'ai été extrêmement déçue de ne pas avoir Bo et Royce sur ce tome parce que ce sont deux personnages que j'appréciais énormément dans le premier tome. On aperçoit Bo durant un moment, mais ça a été trop court selon moi. Par contre, j'ai adoré le personnage de Wendy et j'étais contente de la retrouver à chaque fois qu'elle était dans le coin car ça a l'air d'être un sacré personnage haut en couleur. On a aussi eu le droit à Sophie, la frenchie du tome 1 et bon dieu j'avais hâte que ces scènes se termine à cause du grand retour des "oui" toutes les trois lignes.

C'est avec tristesse que je ne continuerais pas cette série de romans, pas à la hauteur de Calendar Girl avec des personnages pas assez développés et un personnage principal incapable d'être professionnel. 

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire