Social Calling - Émilie Vidaud


Et si les nouvelles technologies pouvaient réparer le monde ? Pendant dix-huit mois, la journaliste Émilie Vidaud a enquêté sur un nouveau phénomène : le réveil social des entrepreneurs. Ils ont un pouvoir : les technologies. Leur ambition ? Résoudre à grande échelle et rapidement des problèmes sociétaux, tout en créant des entreprises rentables. Ces entrepreneurs, pionniers de la socialTech, sont motivés par la volonté d’être utiles. Leurs start-up inventent des solutions pour l’emploi, la santé, l’éducation ou le gaspillage alimentaire. Mais quel est le dénominateur commun à cette génération en quête de sens plus que de profits ?

C’est le «Social Calling», le «déclic pour agir».

Pour explorer ses ressorts, l’un des plus grands patrons de la Tech française a découvert les trajectoires extraordinaires de dix entrepreneurs sociaux guidés par le social calling. Pendant un an, le fondateur de l’empire vente-privee, Jacques-Antoine Granjon, a échangé sans langue de bois avec Raodath, Pascal, Gaele, Julie, Maxime, Jean-Charles, Élise, Raphaëlle, Béatrice et Ludovic, qui ont déjà sauté le pas, et dont les parcours doivent servir d’exemples. Inspiré par leur énergie et leur volonté de changer le monde, Jacques-Antoine Granjon révélera-t-il son social calling ?


"Cette main invisible dont on vous parle, elle n'existe pas. [...] 
Il n'y a que vos mains, mes mains, nos mains à tous, pour changer les choses et les rendre meilleures."
Avis : ★★★★★
Merci à NetGalley et les Éditions Fayard pour ce SP. 

C'est la première fois que je lis un livre documentaire, et je dois avouer que c'est une très bonne expérience en plus d'une très bonne lecture. Si mon choix s'est porté sur ce roman, c'est parce que les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans nos vies et que je pense qu'elle peuvent changer la vie des gens. J'appartiens à la génération de Millienals (ou Génération Y) qui regroupe les personnes nées entre 1978 et 1994 et qui ont baigné tout jeunes dans la transformation digitale et l'arrivée d'internet. Du coup, je pense que j'ai une vision différente des choses ceux nés avant 1978 et ceux nés après 1994. 

Mais comment résoudre les problèmes de notre société grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ?  C'est ce qu'Émilie Vidaud nous a démontré dans cet essai, grâce à dix entrepreneurs/startupers qui se sont engagés socialement et font passer le bien-être des Français avant l'argent, en utilisant les NTIC.

Social Calling nous immerge dans l'histoire des dix entrepreneurs qui nous racontent des anecdotes et comment et pourquoi ils ont choisi l'entreprenariat pour résoudre certains problèmes sociétaux. 

Certains portraits et projets m'ont énormément touchée, notamment Gaele qui a créé une application éducative pour enfants autistes, Raodath avec sa start-up qui réduit le gaspillage alimentaire

Certains portraits et projets sont complètement surprenants, comme Xavier Niel (Free) qui a créée la première formation en informatique entièrement gratuite et participative, puisque ce sont les étudiants eux‐mêmes qui sont en charge de leur réussite et de la réussite de leurs camarades, ou Ludovic Le Moan qui a créé une fondation qui mettrait les objets connectés au service de causes humanitaires.

J'ai bien aimé découvrir que ces entrepreneurs du social s'en fichent de l'argent, du moment qu'ils améliorent la société et donner un sens nouveau à leur travail. Je pense que je vais me mettre plus souvent à la lecture d'essais/documentaires pour l'année 2018 histoire de développer ma culture générale.

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire