Hannibal - Thomas Harris

Il a fallu sept ans à Mason Verger, milliardaire atrocement défiguré par Hannibal Lecter, pour retrouver sa trace. Sept ans pour échafauder un plan. Aujourd'hui, tout est prêt. C'est à Florence qu'Hannibal se cache sous une fausse identité. Mais pour le débusquer, Verger a besoin de la seule personne qui l'ait approché de près : Clarice Sterling.

L'heure de gloire de l'agent spécial du FBI est passée. Elle n'a rien à perdre à reprendre l'enquête. Et puis, elle aussi a un vieux compte en suspens avec lui. Mais on ne défie pas impunément Hannibal Lecter.

Surtout si, dans la partie de chasse qui commence, on occupe sans le savoir la place de l'appât.

Avis :

Quelle déception bon dieu ! Je crois que j'ai jamais mis cette note-là... Ou très rarement. J'ai trouvé ce roman hyper ennuyeux car trop de détails et de descriptions qui finissent par tuer le livre. Harris n'est pas allé dans le sens dans lequel j'attendais qu'il aille.

Hannibal n'atteint clairement pas Le silence des agneaux. Je voulais du gore, du trash et malheureusement je n'en ai eu qu'un goût de trop peu. 601 pages (quasi) que de descriptions bien trop longues et bien trop superflues, qui m'ont plus ennuyées qu'autre chose.

Quant au suspens qui était présent dans « Le Silence des Agneaux », ce dernier n’est plus au rendez-vous, tué à coups de descriptions. L'intrigue initiale est gonflante, et les intrigues secondaires n'aboutissent au final sur rien de bien à part un vide intersidéral. J'ai failli décrocher, mais vu comment était le Silence des Agneaux, je me suis dit que l'auteur reproduisait peut-être le même schéma... Ou pas.

Hannibal Lecter n'apparaît pas beaucoup dans les premières pages, et malgré que sa présence augmente au fur et à mesure, j'ai pas retrouvé ni l'Hannibal ni la Clarice du premier roman. Harris a eu tort de mettre en avant les personnages secondaires (Mason, Krendler...) au lieu des personnages principaux.

La fin, quant à elle, n'est pas à la hauteur du roman. Ça semble bâclé, au pire ça n'aura ravi que les fans du "couple" Starling/Lecter, et encore... Je suis gentille en mettant deux étoiles car franchement, j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps à lire ce roman qui est clairement à éviter. Bâclé, longuet, ça a tout d'un thriller de bas de gamme.

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire