L'embaumeur de Boston - Tess Gerritsen

Une momie retrouvée dans les réserves du musée Crispin à Boston suscite l'intérêt des historiens...et de la police.

En effet, Maura Isles, médecin légiste sollicitée pour l'occasion, s'aperçoit qu'une balle est logée dans la jambe du cadavre, pourtant censé remonter à plus de 2000 ans, et qu'un message crypté est cousu dans sa bouche.

Pour Jane Rizzoli, chargée de l'enquête, aucun doute n'est possible : ils ont affaire à un assassin qui reproduit les techniques d'embaumement antiques.

Des soupçons confirmés par la découverte de deux nouveaux corps, chacun conservé selon des méthodes différentes et porteur d'un message.

La police doit faire vite, car le meurtrier semble déjà avoir choisi sa prochaine cible : Joséphine Pulcillo, l'une des archéologues du musée.

Avis :

Moi qui attendait avec impatience cette lecture, je ressors mitigée et dégoûtée de ne pas avoir su l'apprécier autant que je l'aurais voulu.

Maura Isles est invitée à la datation de Madame X, une momie récemment découverte dans le sous-sol du Crispin Museum de Boston. Lors du scan, il semble que la momie n'a pas 2000 ans car elle a une balle dans la jambe. Le tueur, surnommé l'embaumeur, a laissé des traces de ses "reliques" un peu partout dans la ville et semble se tenir à un type de victimes... Dont l'archéologue du musée, Joséphine.

Je suis une grande fan d'Égypte et j'avoue avoir été fascinée par l'ambiance du roman, grâce aux termes techniques. Malheureusement, l'intrigue traînait, le rythme était trop lent et trop de temps était consacré à Joséphine.

L'identité du tueur est dévoilée - ou du moins sous-entendue - assez tôt dans le roman, ce qui enlève une partie de l'intrigue et casse le rythme, et même si on a certaines surprises durant le roman, j'avais deviné plusieurs points clés de l'intrigue avant les inspecteurs. J'ai également un arrière-goût de déjà-vu quant au roman par rapport aux deux premiers tomes de la série, j'avais vraiment l'impression de me replonger dedans...

Concernant les personnages, on a le personnage de Joséphine qui est le personnage central du roman, ce qui pour moi a un lien avec le souci de rythme que j'évoquais plus haut, tandis que Jane & Maura sont plutôt secondaires mais on voit quand même l'inspectrice et la légiste avancer dans leurs vies personnelles.

On en découvre plus sur Frost, bien que ce soit un peu hors sujet. Également, on retrouve un personnage du tome précédent, En compagnie du diable, et bien qu'il aide un peu, je n'ai pas trouvé ça super pertinent...  Je pense que j'ai été perdue avec toutes ces intrigues au niveau des personnages, et du coup, je n'ai pas savouré le tout comme je l'aurais voulu...

L'embaumeur de Boston est donc un tome un peu plus moyen que les autres, j'espère que le tome suivant reprendra du poil de la bête et qu'on retrouvera ce qui fait des romans de l'auteure de bons thrillers. 

0 Commentaires