Biker Girls : Biker Boss - Audrey Carlan

Tammy Hamilton débarque de Californie pour venir en aide aux autorités locales contre une bande de criminels qui s'en prennent au Hero's Pride. 

En général, les bikers s'occupent de ce genre de choses eux-mêmes, mais là, ce sont les femmes du club qui sont visées, et ils se résolvent à travailler avec les forces de l'ordre pour découvrir qui est derrière ces attaques incessantes.

L'agent Hamilton se fait passer pour la femme du biker Derek "Champ" Layton, qui dirige le gymnase et la ligue de boxe de la ville. En tant qu'ex-boxeur professionnel, il sait comment protéger ce qui lui appartient. 

Au fur et à mesure que Tammy et Champ se rapprochent, il a de sérieuses réserves à l'idée de laisser sa femme sous couverture servir d'appât et n'hésite pas à en faire sa femme pour de bon.

"Tu vois, ma Tammy, ça, c'est une chose que nous en avons en comun. Notre capacité à dépasser nos épreuves et à nous unir pour trouver le bonheur."

Avis :

J'attendais avec impatience ce tome final de la nouvelle quadrilogie d'Audrey Carlan, et j'ai retrouvé grosso modo tout ce que je n'avais pas aimé dans le tome 1.

On retrouve Tammy et Derek - Champ pour les intimes - alors que Tammy travaille sous couverture le temps de résoudre ce qui est arrivé aux femmes du Hero's Pride. Elle devient alors la chérie de Derek, mais pour lui, elle est instantanément plus que ça alors que le danger se rapproche.

Malheureusement, je n'ai pas apprécié cette lecture, comme pour le tome 1. Le roman, au vu des intrigues explorées, était trop court : il aurait fait 400 pages, aurait étendu ses intrigues, surtout l'aspect thriller, ça l'aurait fait. Là pas du tout. Idem pour la romance. Trop rapide, surtout vu le passif de Tammy. Céder aussi facilement en étant femme battue, je comprends pas. Au départ, Tammy était effrayée, réticente, et en un ou deux chapitres, elle cède. L'instalove, c'est vraiment pas fait pour moi. Les thèmes sont bien abordés, surtout celui de l'aide aux femmes battues.

L'aspect enquête/poursuite des attaquants du Hero's Pride a été bâclé. J'aurais aimé plus de profondeur, plus de noirceur. Alors certes, certaines scènes sont très graphiques, très intenses, mais la conclusion de l'enquête était bâclée et trop facile pour moi.

Concernant les personnages, j'ai bien aimé Derek - Champ - et Tammy. Derek est un membre dévoué du Hero’s Pride. Ancien boxeur pro, il est gentil, protecteur mais possessif. D'ailleurs, sa possessivité allait trop loin pour moi à certains moments. Quant à Tammy, c'est une femme forte qui a vécu des choses difficiles avec son ex-mari, mais pour moi, elle est tombée trop facilement et trop rapidement dans les bras de Derek, un peu en un claquement de doigts et c'était tout sauf crédible au vu des flashbacks qu'on a pu avoir.

J'ai adoré retrouver toute la clique du Hero's Pride, notamment Shay, Shayne, Mags etc. Shay m'a fait beaucoup rire et Mags m'a fait mal au coeur... J'ai détesté l'ex-mari et le beau-père de Tammy, de vrais enfoirés. L'ex-mari a vraiment mérité ce qu'il lui est arrivé.

Avec une quadrilogie plutôt satisfaisante, Biker Girls m'a fait découvrir un univers que je connaissais peu mais ce dernier tome n'était pas assez bon pour moi au vu du potentiel à creuser et explorer, tout est resté en surface. 

0 Commentaires