Batman : Damned - Brian Azzarello & Lee Bermejo

Le Joker est mort. C'est désormais une certitude. Mais qui, de Batman ou d'une menace autrement plus malfaisante, a pu mettre fin au règne de terreur du clown criminel ? Batman, retrouvé inconscient près du corps de son ennemi, est incapable de mettre ses souvenirs en ordre.

Pire, il en vient à douter de la réalité elle-même. Pour l'accompagner - et le perdre un peu plus ? -, le justicier reçoit l'aide providentielle de John Constantine au cours d'une enquête qui l'amènera à frayer avec les forces mystiques tapies au coeur de Gotham.

"Noir et blanc, amour et haine, vie et mort. La ligne qui les sépare, dit-on, est ténue. Et c’est vrai, j’imagine. Mais cette ligne ténue n’est qu’un fil tendu au-dessus d’un grand canyon d’incompréhension."

Avis :

Après la déception de Joker, dessinée et écrite par les deux mêmes que Batman : Damned, j'étais au taquet pour ce nouvel opus des aventures de Batman. Et je peux dire que c'est déjà bieeeeeeeeeen meilleur que Joker !

Je vais commencer par la couverture : teeeellement belle ! Elle est vraiment hyper classe je trouve, ça donne le ton de la bande dessinée direct. Les illustrations sont, à contrario de Joker, bien dessinées, de qualité. Surtout les doubles pages délimitant les différentes parties de l'intrigue qui sont d'une qualité de dingue et donnent vraiment envie de lire et dévorer !


Très sombre et coloré par moment, Batman : Damned est un vrai chef d'oeuvre quant à la qualité des dessins. L’action ne décroît pas de toute la lecture, j'étais incapable de lâcher ma BD tant c'était dynamique et rythmé. Tout est bien retranscrit, surtout les émotions, tant de Bruce que des autres personnages.

Très étrange et surtout très ésotérique, Batman : Damned semble décousu au niveau des dialogues et des textes mais les auteurs nous font plonger dans l’esprit torturé de Bruce Wayne... Une facette que je n'avais jamais vue dans une BD. La fin peut être interprétée de différentes manières, ce n'est pas figé dans le marbre, mais j'ai ma petite interprétation.

On découvre plein de personnages de DC comme Constantine, l'Enchanteresse, une Harley Quinn bien différente, et pas mal de personnages que je ne connaissais pas. Même si il y avait trop de personnages pour moi, j'ai apprécié découvrir un peu plus l'étendue de DC.

Batman : Damned est une belle surprise qui peut être interprétée de diverses façons et est sublimée par l'art de Bermejo. Si vous avez l'occasion de feuilleter cette bande-dessinée, faites-le. Rien que pour les dessins de Bermejo, Batman : Damned vaut le coup. 

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire