Unexpected Christmas - Phoenix B. Asher

Emerson, la fille adoptive de la riche famille Kessler, a tout ce qu’elle a toujours rêvé d’avoir : des amies fidèles, un dressing de la taille d’un studio, et un fiancé qui va bientôt lui offrir un mariage de princesse. Pourtant, à quelques mois de la cérémonie, une lettre accapare toutes ses pensées, l’empêchant de se concentrer sur les préparatifs.

Alors que Noël approche, Emerson quitte sa Californie natale. Destination le froid du Montana, pour un voyage à la recherche de ses origines qui pourrait bien lui réserver des surprises inattendues. À commencer par ce cow-boy à l’allure de mannequin qui semble en connaître plus qu’elle sur son passé !

Merci à Hugo&Cie et Hugo New
Romance pour l'envoi de ce roman !

Avis :

Unexpected Christmas est la première romance de Noël que j’ai lue depuis que je suis blogueuse littéraire et est aussi la première romance de Noël qu’Hugo New Romance propose. Malheureusement pour moi, cette lecture a été une légère déception, même si dans le fond, c’est une super romance à lire au coin du feu avec une bonne tasse de chocolat chaud durant une journée enneigée.

Ce roman raconte l’histoire d’Emerson, une jeune californienne qui doit troquer sa ville ensoleillée contre les montagnes enneigées du Montana à la recherche de sa vraie identité. Là-bas, elle va croiser Sage, un jeune homme envers qui elle ressent une attraction quasi immédiate. Mais alors que sa quête d’identité avance, elle découvre que tout ce qu’elle avait et espérait avant le Montana n’est pas ce qu’elle désire au fond d’elle.

Le fait que je sois un peu déçue pourrait probablement venir du fait que je n’ai jamais au grand jamais lu de romance de Noël et n’étais donc pas au courant de l’ambiance qui pouvait en découler. Ou alors c’est parce que j’ai vu trop de films et téléfilms de Noël et que du coup j’avais trop d’attente…

Ce qui est certain cependant, c’est que l’auteure n’est pas en cause au vu de l’écriture très fluide et descriptive, presque addictive. Je n’ai eu aucun souci à plonger dans les paysages du Montana, empli de neige, de chalets en bois, de traditions et de personnes au cœur sur la main. Je me suis sentie bien dans l’univers, autour de ces personnages que je pouvais parfaitement m’imaginer comme s’ils étaient face à moi. De plus, certaines scènes du roman m’ont carrément donné envie de faire ma déco de Noël.

Parlons des personnages. Emerson est une pure californienne, adoptée par un couple assez riche. À première vue superficielle et hautaine, elle laissera doucement sa carapace se fêler auprès de Sage, le fils de la propriétaire du ranch dans lequel elle réside. Elle laisse alors son vrai elle émerger et découvre alors son vrai passé. J’ai eu une mauvaise impression envers Emerson durant les premières pages, dûe à cette superficialité dont elle pouvait faire preuve. Une fois les barrières tombées, elle est une femme sensible, émotive, qui ouvre les yeux sur elle et son entourage au fur et à mesure que son séjour dans le Montana avance.

Quant à Sage, c’est un homme de la montagne marié à son travail et qui a peur de ne pas réussir à conjuguer travail et relation de couple. Mais comme Emerson, il va ouvrir les yeux, quitte à ce que ça chamboule tout. J’ai autant apprécié la façade « rude » que la façade douce et romantique de Sage. J’adore ce genre de personnage masculin dans les romances et j’étais triste de le quitter après avoir refermé le roman car c’est une belle personne.

Sage et Emerson sont un couple adorable, même si leur rencontre et leur entente était mal barrées. Ils découvrent de nouvelles choses au contact de l’autre, s’ouvrant doucement tel une rose. Et quand cette dernière est ouverte complètement, ils vivent enfin leur meilleure vie et leurs meilleurs moments ensemble sans penser aux conséquences.

Je vais terminer avec les personnages secondaires. J’ai T.E.L.L.E.M.E.N.T adoré Lorene, la mère de Sage. C’est une femme tellement gentille, humainement belle, et encourageante. Je suis sûre qu’elle ne pourrait jamais au grand jamais faire du mal à quiconque tant elle est une belle personne. J’étais plus mitigée avec le personnage de Paul, comme Emerson au départ. J’ai eu du mal à l’apprécier au départ mais quand il éclot enfin et laisse sa vraie personnalité transparaître, c’est une personne complètement différente malgré qu’il puisse être maladroit par moments.

Quant à Camden… Eeeesh. Si un jour j’ai un fiancé comme lui : soit je me pends, soit je m’enfuis. Irrespectueux, caractériel, insensible. Il est tellement différent d’Emerson, et quand j’ai compris pourquoi, ça m’a semblé tellement évident… Pour Judith, la mère adoptive d’Emerson, rien de bien énorme à dire, elle est quasi absente mais le peu qu’elle est là, c’est une garce et une saloperie sans fin. Par contre, le père adoptif d’Emerson, même si on l’a peu vu également, c’est un homme touchant, et tellement à l’opposé de Judith ! C’est dingue, on aurait dit qu’Emerson et son fiancé et Judith et son mari étaient le reflet parfait dans le miroir. Tellement différents que ça ne peut que merder.

En tout cas, si vous aimez les romances de Noël ou êtes habitués à en lire, foncez car vous ne serez pas déçus de cette lecture !

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire