Le jeu du chuchoteur - Donato Carrisi

En pleine nuit d'orage, l'appel au secours d'une famille. Autour de leur maison, un homme à capuche qui rôde. La police n'arrive qu'au petit matin. Le spectacle d'un carnage : du sang partout. Mais aucun corps. Ni parents. Ni enfants.

Mila, experte en enlèvements, ne voulait  plus du tout enquêter mais tout porte à croire que le Chuchoteur est de retour. Mila n'a pas le choix  : il faut à tout prix l'empêcher de frapper à nouveau.

"L'homme solitaire ne peut faire du mal qu'à lui-même. C'est quand ils se rassemblent, que les humains deviennent mauvais."


Avis :

C'est reparti pour les aventures de Mila Vasquez ! J'attends toujours avec impatience ses aventures même si j'ai eu beaucoup de mal avec cette saga et que j'adore lire les romans de l'auteur.

Mila a arrêté sa carrière de policière et s’est retirée avec sa fille Alice dans un chalet au bord du lac. Mais quand la juge débarque et la somme de les aider, son instinct de flic resurgit. Sauf que quand c'est un chuchoteur à l'origine de l'enquête, Mila se doit de résoudre cette enquête coûte que coûte.

Le thème du roman est très actuel. L'auteur traite des dangers d'Internet, des jeux en ligne et de la réalité virtuelle. Certes, tout le monde peut être qui il veut sur Internet, mais il faut faire attention à ne pas oublier qu'en en sortant, on est quelqu'un d'autre : nous. En tout cas, Carrisi connaît son sujet sur le bout des doigts, et livre ici une histoire convaincante qui parlera sûrement à beaucoup de monde.

À travers un jeu qui devait au départ n'être qu'une expérience sociale, l'âme humaine y trouve son exutoire. Dans ce jeu aucune règles, aucune peur, aucune loi. Mais alors, quelle partie de l’âme humaine prévaut : le bien ou le mal ? C'est le fil rouge qui constitue ce roman haletant, intriguant et oppressant par moment.

L'écriture de Carrisi est incisive, irréprochable et addictive, si bien que j'ai lu le roman en à peine 24 heures. Le lecteur ne peut que réfléchir à la technologie et les médias sociaux et leur impact si elle se révèle néfaste. Ce dernier roman de l'auteur est cependant un peu différent des précédents car il donne au lecteur une nouvelle perspective appréciable et une hâte de découvrir les aventures de Mila dans un potentiel tome 5.

J'ai adoré retrouver Mila, qui tente de remettre de l'ordre dans sa vie après avoir quitté les Limbes. Maintenant civile, elle essaie d'être une personne normale. Sauf qu'elle ne l'est pas puisqu'on lui a diagnostiqué une alexithymie, un souci psychologique qui l'empêche de ressentir des émotions.

Si ce souci lui a été utile pour retrouver des personnes disparues oubliées par la police, son alexithymie devient un fardeau pour elle dans son rôle de mère. Elle ne ressent pas d'amour envers Alice, sa fille. Cette maladie la rend de ce fait assez antipathique, psycho-rigide et très rude.

J'ai adoré retrouver Berish également, même si j'ai eu des doutes sur lui à un moment, comme Mila a pu en avoir. C'est un homme qui malgré tout va aider Mila à y voir plus clair dans l’enquête. D'ailleurs, les deux personnages forment un très bon duo. 

Quant aux personnages secondaires, ils sont aussi complexes que Mila et Simon et j'ai adoré me perdre dans les méandres de leurs psychologies atypiques. C'est dingue comment Donato Carrisi arrive à donner une dimension psychologique profonde à chacun de ses personnages. 

Le jeu du chuchoteur est un excellent thriller, si ce n'est l'un des meilleurs de l'auteur. Serez-vous capable d'affronter le chuchoteur et le battre à son propre jeu ?

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire