La Dette - Marjy Noname

Sélenne, ancienne hackeuse, a repris contact avec son frère Elias après six ans d'absence. Il la pensait derrière les barreaux d'une prison, alors qu'elle était obligée de travailler pour les fédéraux en échange de leur liberté.

Sa dernière mission pour payer sa dette envers l'Etat : reprendre contact avec le dernier membre de sa famille et faire tomber son patron, chef de la mafia russe, le dangereux et charismatique Anton Yourenev.

Quand Elias disparaît avec un quart de million de dollars et son ex-maîtresse, Anton ne peut pas laisser l'affront sans réagir. Sélenne, la petite sœur est une cible toute choisie. Elle devra le rembourser et servira d'otage en attendant que ses hommes retrouvent les fugitifs.

Un duel commence entre sensualité, mensonges et peur d'être démasquée. Sélenne devra choisir sa voie dans un double jeu risqué où sa vie pourrait être le prix à payer.



Avis :

La Dette était l'une des lectures que j'attendais avec impatience en ce mois de septembre car l'auteure avait fait un super teasing et le résumé me tentait bien, mais clairement, j'ai pas du tout accroché. Tellement pas que j'ai fini par abandonner.

Le roman parle de Sélenne, une jeune hackeuse qui a payer sa dette à l'état en travaillant pour eux pendant six ans. Quand on lui annonce une nouvelle mission qui concerne son frère elle ne se doute pas un seul moment des enjeux et dangers de cette mission.

L'intrigue était bonne, voire même excellente, entre thriller et romance. Mais il y avait pas mal d'incohérences dans le roman qui m'ont fait lever les yeux maintes fois. En effet, étant développeuse web et bien calée en informatique, certains termes techniques étaient incorrects, voire inexistants.

La ponctuation de certaines phrases n'étaient pas respectées du tout, avec quelques coquilles, et une syntaxe par moment assez dure à déchiffrer. Un autre souci qui m'a un peu refroidie, c'est le nombre de mots russes que comporte le roman. Et même si je parle russe et que je connais ces mots, je déteste ça. Si vous vous rappelez, dans le tome deux de Calendar Girl, Alec ponctue quasi toutes ses fins de phrases par "ma chérie" et ça m'avait gonflée. Ici c'est aussi le cas, malheureusement.

Concernant les personnages, j'ai bien aimé Sélenne dans l'ensemble. Elle est franche, vive, et ne compte pas se laisser embobiner par ses collègues du FBI ou Anton. J'ai eu très peur pour elle à un moment. Son personnage est vraiment bien développé et ça c'est un gros plus. Quant à Anton, j'ai eu beaucoup de mal avec lui, du fait que ce soit un mafieux, on ne voit pas vraiment la 'bonne face' du personnage. Cependant, on voit qu'il veut changer pour Sélenne et j'espère que c'est le cas.

Un personnage que j'ai détesté - et je pense que ce sera pareil pour tout le monde - est Rick, le collègue de Sélenne et agent de probation. C'est vraiment un homme malsain, infecte et qui met hyper mal à l'aise. Il n'a vraiment aucun respect envers Sélenne et est prêt à tout pour qu'elle se foire.

Malgré tout, La Dette est une belle romance mais avec trop de petits défauts à mon goût.

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire