Briar Université : The Chase - Elle Kennedy

On dit que les opposés s’attirent. Et s’il y en a bien une qui est d’accord avec ça, c’est Summer, parce qu’il n’y a aucune raison logique pour qu’elle soit attirée par Colin Fitzgerald.

En règle générale, elle n’aime ni les intellos tatoués, ni les jeux vidéo, ni les joueurs de hockey qui pensent qu’elle est volage et superficielle.

De son côté, Fitz n’est pas persuadé que cette fille solaire, sûre d’elle, en un mot magnifique, soit celle qu’il lui faut. Et pourtant, il va falloir qu’il s’y fasse car… ils sont colocataires !



Merci à Hugo&Cie et Hugo New Romance 
pour l'envoi de ce roman.

Avis :

Étant donné que c'est un spin-off de la série Off Campus, j'avais un peu peur d'être perdue dans cette nouvelle saga mais ce n'a pas été le cas du tout fort heureusement. Un premier tome très intéressant et qui promet pour les autres tomes.

Summer arrive à Briar Université alors qu'elle a été gentiment renvoyée de Brown. Seule dans cette université, elle peut compter sur son frère, Dean, pour lui trouver un logement... Sauf que le dit logement est habité par trois garçons dont Colin Fitzgerald, un jeune hockeyeur pour lequel elle a le béguin depuis un moment. Ils auront tous deux du mal à résister à leur attirance mutuelle et à avouer leurs sentiments, avant d'enfin laisser tomber les barrières et vivre leur amour pleinement.

Ce premier tome contient beaucoup de bonnes choses, je l’ai vraiment apprécié parce qu’il était assez abordable malgré le fait que ce soit un spin-off et qu'il traite de sport. Tourné comme une comédie romantique, le roman était rafraîchissant grâce à des scènes amusantes associées à des scènes torrides. Pour les choses qui m'ont dérangée, je pensais que le TDAH de Summer aurait été mieux exploré qu'il n'a été. J'avais l'impression que ça a été survolé car c'est un sujet qui me tient à cœur étant donné que je souffre personnellement de ce trouble...

La sous-intrigue sur le professeur de Summer était vraiment bien écrite, mais elle n'était pas forcément nécessaire pour l'intrigue ainsi que la sous-intrigue sur la réaction de Dean par rapport à la relation entre Summer et Fitz était un peu exagérée, pas très nécessaire non plus. J'ai été un peu déçue quand j'ai vu un triangle amoureux se créer dans la première moitié du livre et ça m'a paru totalement inutile. Cela n’ajoute rien à l’histoire et s’achève si abruptement que je me demande à quoi a servi tout ce drame. Il m'a également manqué un épilogue digne de ce nom, même si je me doute qu'on verra encore Summer et Fitz dans les deux autres tomes.

Concernant les personnages, j'ai adoré le personnage de Summer, très solaire. C'est une héroïne forte et impertinente qui a beaucoup de qualités, elle est autonome, confiante, extravertie, mais elle essaie de faire face à son TDAH à l'université tout en gérant ses sentiments pour Fitz.

Fitz est l'opposé de Summer : introverti, joueur de hockey et geek. Être introverti n'est pas facile, surtout pour formuler ce qu'il a ressenti à propos de Summer. Certes, il a un passé qui explique le pourquoi du comment, mais il a été un imbécile durant les trois quart du roman et ça m'a énervée qu'il batte le chaud et le froid tout le temps.

Pour les personnages secondaires, je les ai adoré tous autant qu'ils sont - surtout Brenna. Elle est juste tellement drôle et adorable, on ne peut que craquer pour Brenna. Quant aux deux autres colocataires de Summer, ils ont tous une touche différente à apporter à cette trilogie et j'ai hâte de découvrir ces deux personnages dans les prochains tomes.

J'attends avec impatience l'histoire de Brenna car elle est l'une de mes personnages préférés de ce premier tome et je pense que je vais bien me marrer en lisant le tome deux. 

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire