Calder & Eden tome 2 - Mia Sheridan

Calder et Eden ont réussi à échapper à la secte dans laquelle ils vivaient depuis des années. Mais à quel prix ?

Jusqu'alors ils avaient affronté les dangers de leur existence, ensemble, au cœur de leur communauté. Ils se retrouvent projetés dans un monde dont ils ne connaissent rien.

Calder est convaincu que l'amour de sa vie n'a pas survécu à la terrible inondation qui a englouti les membres de leur communauté. Il s'estime responsable de sa mort et lutte pour trouver un sens à sa vie. Eden pense aussi que Calder a disparu ce jour funeste et même si elle a trouvé de l'aide et de nouveaux amis, elle ne fait que survivre.

Le défi à relever est immense et difficile.

Mais une passion comme la leur ne peut pas s'éteindre. Elle pourrait peut-être les guider l'un vers l'autre. Pour espérer trouver le bonheur à deux, ils devront abattre de nombreux obstacles liés à leur passé mais aussi d'autres, plus nouveaux.

C'était vrai ce que j'avais affirmé un jour à propos des étoiles : certaines choses sont plus visibles dans la lumière... et d'autres dans les ténèbres. 
Si vous n'avez pas lu le tome 1, cet article pourrait vous spoiler

Avis :


Merci à Hugo&Cie pour le service presse !

Je ne sais pas trop par où commencer cette chronique tant mes émotions se mélangent dans ma tête. Mais ce qui est sûr, c'est que je suis contente d'avoir fini cette duologie mais également triste de quitter Calder & Eden.

L'histoire reprend juste après la fin du premier livre. Trouver les bons mots pour résumer ce second tome sans spoiler est assez difficile. Calder et Eden ont été séparés par le déluge et une fois la destruction terminée, le fantôme d'Acadie les hantent, en plus de la douleur causée par la perte de l'autre. Eden et Calder entrent dans cette nouvelle vie seuls et brisés et vont devoir trouver les réponses à leurs questions autant sur eux que sur Acadie.

L'intrigue de ce roman est différente du premier. Ici les thèmes abordés parlent de traumatismes, de reconstruction, de vérité et de paix intérieure mais surtout d'amour. C’est un livre que vous voudrez lire lentement pour apprécier chaque mot et chaque moment. Mais en même temps, vous aurez envie de le lire rapidement pour savoir ce qui se passera ensuite.

C'est ce qui m'est arrivé : j'ai pris de petites pauses dans ma lecture pour comprendre les choses et les apprécier à leur juste valeur avant de reprendre. Dans ce second tome, l'auteur répond à toutes les questions restées en suspens quant au passé d'Eden, de Calder et même d'Hector et j'étais contente de connaître ces réponses car ça m'a à la fois confortée dans certaines idées que j'avais eue, m'a fait comprendre beaucoup de choses sur les personnages, et m'a surprise.

En repensant à cette histoire, je me rends compte à quel point elle avait été soigneusement préparée et je ne peux que saluer encore une fois le travail de Mia Sheridan, autant pour sa plume que pour les émotions qu'elle fait passer dans ses romans. Je suis passée par la joie, la colère, la peur et la tristesse et certains moments étaient vraiment très puissants niveau émotions.

Je laisse rarement mes émotions prendre le dessus sur un livre, mais j'ai ressenti un tel flot d'émotions lors de quelques scènes que ça m'a perturbée, me demandant jusqu'où Mia Sheridan allait nous pousser. J'aime cependant être torturée et malmenée dans les romans et c'était d'autant plus déroutant la façon dont Mia Sheridan le fait. Un point sur lequel je ne peux faire l'impasse : l'épilogue... J'ai fondu en larmes encore une fois parce que je ne pouvais pas rêver d'un autre épilogue pour cette duologie. Très puissant, beau, rempli d'amour et prometteur d'un futur sans nuages pour les personnages.

Comme je l'ai dit précédemment, Calder et Eden ont réussi à s'échapper d'Acadie mais sont hantés par les souvenirs de cette secte. Séparés et pensant que l'autre est mort pendant le déluge, ils essaient de continuer leur vie, mais c'est plus une survie que'une vie à proprement parler.

Eden est sauvée par un homme très généreux, Felix, qui va lui donner un abri et un travail pendant trois ans. Après sa mort et grâce à lui, elle renouera avec sa vraie famille et découvrira ce qui lui manque depuis toutes ces années. Mais une chose vient l'empêcher de vivre pleinement sa vie : les souvenirs des moments passés avec Calder. Pour Calder, la vie ne va pas si bien que ça non plus. La perte d'Eden l'a laissé détruit, incapable de vivre correctement, même si Xander est là pour lui. Toutes ses journées sont consacrées à la peinture, reproduisant à chaque fois le même paysage : la source où Eden et lui se voyaient en secret.

Et un jour, par pur hasard, ils se rencontrent dans une galerie où les peintures de Calder sont exposées. Les gars, cette scène... J'ai fondu en larmes. Cette scène est extrêmement puissante, je vous assure, j'étais choquée devant mon roman, et malgré que je pleurais je trépignais de bonheur de les savoir retrouvés. Maintenant qu'ils sont réunis, et même si rien ne sera facile, ils vont faire face aux séquelles qu'a laissées Acadie et trouver la vérité sur eux-mêmes et sur Hector ainsi qu'Acadie - une quête qui ne sera pas facile avant qu'ils trouvent enfin la paix et puissent vivre leur amour sans aucune limite.

Concernant les personnages secondaires, j'ai adoré retrouver Xander, c'est vraiment un chic type et un ami en or à la fois pour Calder et aussi pour Eden. J'ai bien aimé Carolyn, la mère d'Eden, même si j'ai trouvé ses actions des fois un peu borderline... Certes, elle retrouve sa fille après des années, mais vouloir la garder rien qu'à elle c'est un peu extrême je trouve. Mais au final, grâce à Molly, elle va changer du tout au tout et j'ai adoré son personnage après. Molly est une personne géniale également, comme Félix et Marissa, deux personnages adorables que j'ai adoré découvrir. Dans le tome 1, j'avais détesté Hector, le chef d'Acadie, et même si on comprend pourquoi il a fait ce qu'il a fait, personnellement, je comprends pas comment on peut en arriver là. Un personnage que j'ai détesté, c'est Morris Reed. Intentionnellement, je ne dirais pas qui c'est un personnage exécrable et acerbe, j'ai pas compris sa réaction, il aurait dû réagir autrement que comme il l'a fait...

Ce second tome est une parfaite conclusion de cette histoire. Magnifiquement écrit, ce deuxième livre prouve une fois encore pourquoi j'aime tant Mia Sheridan et je suis triste de quitter Belle de Jour et Caramel mais tellement reconnaissante envers Hugo New Romance de m'avoir permis de découvrir cet univers si particulier.

Si vous êtes intéressé(e) par une intrigue unique, des personnages profonds et magnifiques, une romance inoubliable, ne cherchez pas plus loin : allez dans la première librairie que vous voyez et achetez cette duologie.

Claire

Phasellus facilisis convallis metus, ut imperdiet augue auctor nec. Duis at velit id augue lobortis porta. Sed varius, enim accumsan aliquam tincidunt, tortor urna vulputate quam, eget finibus urna est in augue.

2 commentaires:

  1. J'au super hâte de le commencer 😍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais être satisfaite de cette fin, je pense ! Belles lectures à toi !

      Supprimer