23 janvier 2019

Baby Random T3 - Gaïa Alexia

Il est 11h05, le monde s’arrête de tourner pour Célia. Elle vient de perdre ce qu’elle a de plus cher. Malgré tous ses efforts, elle se retrouve vraiment seule cette fois-ci et ne voit plus comment reprendre sa vie en mains.

Alors que le contrat signé avec Roman prend brusquement le contrôle de leurs destinées à tous les deux, le passé de chacun va ressurgir et les emmener au bord du précipice. La jeune maman qui a perdu toute confiance en elle et le millionnaire trop secret vont devoir montrer les dents s’ils veulent s’en sortir. 

Quelle sera la meilleure option : faire face ensemble ou s’affronter au risque de tout détruire irrémédiablement entre eux ?





Avis :

Attention, risque de spoilers si vous n'avez pas lu le tome 1 & 2 !

Dans cet ultime tome, on retrouve Célia après que Weiss Père lui a arraché Lou. Pour la récupérer, Célia va devoir se plier aux exigences du grand-père de sa fille, mais y arrivera-t-elle alors que Roman refait son apparition, lui aussi obligé de suivre les règles fixées par son père. La jeune femme et Roman vont devoir se battre pour récupérer leur fille et espérer avoir un avenir tous les trois loin des ennuis mais surtout de Weiss Père.

Ce tome ne sera pas un coup de cœur, comme ça l’avait été pour le tome précédent. Du côté du négatif, l’auteure a eu recours a quelques facilités avec quelques intrigues non-nécessaires ou des réponses trop faciles à des questions qui méritaient plus d’attention.  Notamment les raisons de la cruauté de Weiss Père, qui ont été carrément trop faciles et sous exploitées, ou la scène de Nick qui a été expédiée vite fait bien fait histoire de la clore au plus vite. 

Dans les points positifs, la façon dont la romance est abordée : pas de sexe à tous les chapitres et ça fait du bien. Les scènes de romance ou de sexe sont savamment dosées, c'est bien décrit et c'est ce qui me plaît le plus. Tout n'est pas que romance et sexe, il y a aussi des intrigues intéressantes, comme le fait que Célia et Roman veulent faire la lumière sur leur passé - même si c'est mal exploité par endroit. Comme à chaque fois, l'alternance de point de vue permet de rythmer le roman, qui est déjà bien rythmé mais j'avais hâte de découvrir le point de vue de l'un et de l'autre à chaque fois. 

Côté personnages, Célia est un peu plus combative dans ce tome. Dévastée au début par le retrait de sa petite Lou, elle fera tout pour retrouver sa fille. J’ai eu l’impression de retrouver la Célia du premier tome, elle avance et retrouve son caractère de battante qui ne se laisse (presque) pas démonter. Même Weiss Père va découvrir la Célia mordante et ça va faire quelques étincelles. 
Célia pourra néanmoins compter sur quelques allié(e)s et ami(e)s qui la soutiendront, lui remonteront le moral, même s’il lui faut garder le secret sur sa relation avec Roman, elle tiendra bon et fera tout pour récupérer Lou. Personnellement, je suis contente que Célia prenne le taureau par les cornes et ose enfin s'affirmer. 

Roman, quant à lui, est le personnage qui a le plus évolué de la trilogie. Il a réussi à récupérer Lou non sans difficultés et l’a cachée des griffes de son père. Bien décidé à tenir son rôle, il va, comme Célia, se battre pour que Célia, Lou et lui finissent ensemble.
Le pauvre va galérer, ne sachant visiblement pas comment s’y prendre et sa dulcinée ne lui facilitant pas la tâche. Du jeune homme froid et absent, il va devenir un homme fort, attentionné et touchant. Il va devoir – lui aussi – faire des choix durs mais nécessaires pour sauver sa famille de l’emprise de son père. J’ai bien aimé découvrir son passé, même si c’était sous-exploité.

Quant aux personnages secondaires, j’ai adoré retrouver Jess et Pullman, les deux comparses de Roman. Jess est vraiment une femme adorable, elle fait tout pour aider Roman et Célia, j’ai adoré qu’elle couvre les arrières de Roman et soit indéfectiblement loyale envers lui. Tout comme Pullman, qui protège et surveille Célia et est sous les ordres de Roman. il est presque comme un père de substitution pour Roman.

On fait également la connaissance des collègues de travail de Célia, Maddy, Viviane et Belinda. Elles sont la bouffée d'air de Célia à Weiss Corp, trois filles qui adorent les ragots et qui craquent complètement sur Roman. Certains moments étaient vraiment très marrants avec elles trois, c'était vraiment chouette d'avoir une pointe d'humour.

Du côté des personnages que j'ai détesté, on peut compter sur Weiss Père, un tyran et un manipulateur fini qui n'hésitera pas à mentir et trahir pour arriver à ses fins. Sauf que le passé va finir par le rattraper - même si je trouve que ça a été trop facile et trop rapide pour moi. Autre personnage que j'ai détesté, je nomme Alix - alias Holigarce - et son surnom lui sied à merveille, je dois dire. J'ai cru me retrouver dans "Le diable s'habille en Prada" tant Alix est exécrable.

Ce dernier tome clôture parfaitement la trilogie de Gaïa Alexia grâce à son écriture addictive et les thèmes réalistes qu'elle aborde. 

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire