BlaBlaCiné #21 - Avengers : Infinity War


/!\ Cette chronique contient des spoilers, merci de ne pas lire si vous ne voulez pas être spoilé(e) /!\


Résumé : Despote craint dans tout l'univers, père adoptif de Gamora et Nébula, Thanos a commencé à recueillir les six Pierres d'Infinité : la Pierre du Pouvoir, la Pierre de l'Espace, la Pierre de la Réalité, la Pierre de l'Âme, la Pierre du Temps et la Pierre de l'Esprit. Son objectif est de réunir ces six artefacts sur le Gant de l'Infini, forgé jadis par le nain Eitri sur Nidavellir, afin d'utiliser leur immense puissance pour détruire la moitié de la population de l'Univers et rétablir ainsi un certain équilibre. 

Dans sa quête le menant sur diverses planètes, la Terre, Knowhere et Vormir, Thanos est aidé par ses enfants adoptifs : Cull Obsidian, Ebony Maw, Proxima Midnight et Corvus Glaive3. Face à cette nouvelle menace qui concerne l'Univers entier, le groupe de super-héros des Avengers, divisé depuis 2 ans, doit se reformer, et s'associer au Docteur Strange, aux Gardiens de la Galaxie et au peuple du Wakanda.

Avis :

Comment commencer sans spoiler, telle est la question ! Ce dernier Marvel arrive juste après la fin de Thor Ragnarok et croyez-le ou non, je n'étais clairement pas préparée - malgré le fait que je me sois faite spoiler le JOUR de sa sortie au cinéma. Le pari du Marvel le plus réussi et abouti est définitivement remporté haut la main grâce aux frères Russo ! En tant que fan avérée de la MCU, j'ai été impressionnée par la réussite de ce troisième film dans tous les sens du termes. 

L'histoire reprends donc après la fin de Thor Ragnarok, quand Thor et Loki volent le vaisseau de Thanos, le méchant de cet opus. S'enchaînent alors à la perfection scènes de combat, effets spéciaux et intrigues grâce à deux réalisateurs géniaux et un casting de malade. Moi qui avait peur d'être larguée complet avec l'arrivée des gardiens de la galaxie, que nenni ! Les frères Russo nous plongent  dans le vif du sujet dès la première seconde de film, et on ne peux qu'admirer le travail qui a été fait en amont car chaque scène s'enchaîne à la perfection sans aucune fausse note. 

J'ai rarement vu un film d'une aussi bonne qualité depuis le premier Avengers - même si la plupart des Marvel depuis sont tous très bons. Les différents univers sont habilement réunis sans rien perdre de l'identité qui caractérise chaque personnage, au contraire. J'ai ressenti tout un tas d'émotions en regardant ce dernier opus des Avengers, de la colère à la tristesse, en passant par le rire. Je n'ai clairement pas vu le film passer tant j'ai adoré, détesté, adoré etc tout comme je ne m'attendais pas à un film à thème totalement sombre, à cause des films précédents qui avaient une certaine dose d'humour. 

L'intrigue de cet opus est simple : Thanos (qui en latin veut dire 'la mort'), soldat de la mort et de la destruction à travers les galaxies, est à la recherche des six pierres d'infinité qui lui donneront un une fois acquises, le droit de vie ou de mort et ainsi de détruire la moitié de toute la population. Et pour une fois, c'est un adversaire de taille que les Avengers ont là, si ce n'est le meilleur méchant de la MCU non loin d'Ivan Vanko (Iron Man 2), ou de Bucky Barnes (The Winter Soldier). Merci aux frères Russo d'avoir solutionné ce problème de méchants, dans le sens où ils étaient de moins en moins méchants, et dont j'avais l'impression que les réalisateurs mettaient un méchant parce qu'il en fallait un à tout prix. 

Or avec Thanos, ce n'est pas le cas. C'est une personne complexe, menaçante, intimidante, vicieuse mais aussi aimant envers sa fille Gamora. Mais ça reste un méchant et ça se voit dès les dix premières minutes que Thanos ne fera pas dans la dentelle puisqu'un des personnages préférés des fans de Marvel disparaît. Malheureusement, ce ne sera pas le dernier, et on aura même le droit à un retour qui m'a laissée sur les fesses et qu'on n'avait pas vu depuis longtemps : Crâne Rouge, dont la dernière apparition était dans le second opus de Captain America, The Winter Soldier. 

Thanos, en tout cas, aura été très bien creusé et c'est, pour une fois, le méchant qui a le plus de présence à l'écran durant tout le film. Certes on voit moins Tony et Steve, mais je suis pour une fois contente que ce soit le méchant qui ait le plus de temps à l'écran, même si tous les Avengers apportent toujours et encore le même charisme et la même intensité à leur personnages. J'étais également contente de retrouver presque tout les Avengers, notamment Tom Holland ou Chadwick Boseman. Bien évidemment, je suis sortie de la salle de cinéma en colère pour la disparition (définitive ou non) de certains personnages qui étaient très charismatiques. 

Infinity War relève le niveau et figure sans aucun doute dans mon top 5 des films de la MCU. Une très belle prise de risques pour les frères Russo et un film à la hauteur de mes espérances.

Chroniques associées




Claire