Finale - Becca Fitzpatrick

En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s'attendait pas à se retrouver à la tête d'une armée de néphilims, les ennemis jurés de lui qu'elle aime. 

Alors que leur histoire d'amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

Avis :

Et une saga de finie, une ! Et même si Patch et Nora vont me manquer, ce tome final de Hush Hush n'a pas été à la hauteur de mes espérances...

Je pensais que vu la fin du tome 3, on entrerait rapidement dans un conflit dès les premières pages du tome 4. Or pas du tout... De ce que j'ai pu lire, l'auteur aurait cédé à la pression des fans qui souhaitaient un tome 4. Et pour le coup, je pense sincèrement que ce quatrième tome n'aurait pas dû voir le jour. Le tome 3 laissait une fin ouverte, ce qui aurait largement suffi, mais le tome 4 s'avère bien au dessous de ses prédécesseurs. Certes, j'ai adoré retrouver Patch, Nora et compagnie, mais il me manquait quelque chose pour que j'en ressorte complètement satisfaite : en clair, je m'attendais à plus. 

Ce tome était censé être (ou du moins je pensais qu'il le serait) plus dans l'action et qu'on verrait vraiment la guerre être déclarée. De par ce fait, l'intrigue en pâtit et devient brouillon, principalement à cause du personnage principal qui est à l'image de l'intrigue. Il y a trop de longueurs et les éléments qui sont importants ont été complètement survolés, malgré quelques surprises qui m'ont étonnées (pas forcément dans le bon sens). L'auteur ressasse pendant un bon moment ce qu'il s'est passé dans les tomes précédents et j'ai trouvé ça de trop, vu que c'était déjà le cas dans le troisième tome. 

La fin n'est pas surprenante du tout, tandis que l'épilogue m'a déçue au plus haut point. Ça sent vraiment le fan service et le tome de trop, et c'est dommage car Becca aurait pu fournir un travail de qualité et a complètement loupé le coche. Concernant la bataille finale, elle a été bâclée, pas assez intense ni fournie, et quant à l'épilogue, bien évidemment j'ai été déçue car je ne m'attendais pas à ça du tout. Dommage !

Concernant les personnages, je vais commencer par le personnage principal : Nora. Bon dieu, j'ai eu envie de la secouer maintes et maintes fois ! Nora se retrouve dans le conflit entre Nephilims et Anges déchus, et son statut lui impose de faire des choix importants qui vont tout changer. Mais Nora ne sait plus quoi faire et du coup s'éparpille. Certes, elle gagne en maturité et en force, mais elle m'a énormément agacée à ne pas savoir ce qu'elle voulait et pouvait faire. J'ai regretté que Patch soit relégué au second plan et qu'on mette un autre personnage en avant. 
On découvre un nouveau personnage : Dante, qui va aider Nora dans ses décisions et va la rendre plus forte que jamais. Il va devenir son bras droit et « faux petit-ami » afin de calmer les esprits, et va l'entraîner avant de se montrer sous son vrai jour et de révéler l'avenir morbide qu'il a prévu. Autant dire que Dante ne va pas ménager Nora, pour son bien et dans une bonne intention (ou du moins au départ). 
J'ai adoré retrouver Scott, qui est vraiment une belle personne et j'étais triste quant à son sort à la fin. Fallait bien que quelqu'un se sacrifie, et je pense que c'est la meilleure solution, même si je suis triste qu'il se soit sacrifié. Vee, quant à elle, m'a étonnement surprise. Si je suis contente qu'elle soit de côté quasiment tout le roman, ça m'a surprise de découvrir qu'elle n'est pas humaine et je trouve que ceci explique cela. Marcie aussi m'a surprise, elle a bien caché son jeu et voir Nora et elle cohabiter m'a fait rire par moment. 

Ce quatrième et dernier tome n'est pas forcément nécessaire, la fin du tome trois aurait largement pu suffire ou être réarrangé afin d'offrir une fin digne de ce nom à cette saga que j'ai adoré suivre. Je mets quand même trois étoiles pour l'effort qu'à tenter de fournir l'auteur et pour la conclusion satisfaisante qu'elle a offert à ses personnages. 

Claire