BlaBlaCiné #17 - Imperium


Nate Foster, jeune recrue du FBI, est chargé par sa supérieure d'infiltrer en tant qu'indic un groupuscule néo-nazi. D'abord réticent, Nate comprend vite que pour mettre en confiance les membres de l'organisation, il doit devenir un des leurs...

Crâne rasé, prétendument vétéran de guerre, le voilà contraint de participer aux débordements racistes et d'adhérer aux discours haineux du groupe. 



Tiraillé entre sa morale et les impératifs de sa mission, Nate est pris de vertiges lorsqu'il découvre que le groupe prépare une attaque terroriste sans précédent...
Avis : ★★★★★

Ce film tombe à pic vu ce qui se passe ces temps-ci aux États-Unis avec les suprématistes blancs.

L'histoire traite d'un jeune agent du FBI qui s'infiltre dans un groupe suprématiste/néo-nazi afin de le démanteler. Inspiré d'une histoire vraie, le film est très réaliste sans pour autant être un documentaire. C'est un pur thriller et ça fait du bien, même si la toile de fond rappelle de mauvais souvenirs tels que l'ascension du nazisme ou la ségrégation raciale. 

L'intrigue est au top et change de ces films où les policiers et agents fédéraux tirent à tout larigot histoire de prôner le port d'armes. Le réalisateur nous nargue tout le long du film en nous amenant dans une direction avant d'en changer. 


On se rend compte au fur et à mesure du film que l'ennemi qu'on pendait n'est pas du tout le bon et qu'il faut regarder ailleurs pour le trouver. Mais le fait que ce soit inspiré d'une histoire vraie fait clairement froid dans le dos, parce qu'on se demande vraiment où va le monde. Le sujet est bien maîtrisé et approfondi, ce qui rend le film attractif et montre qu'au final, on a pas besoin de coups de pistolet et d'explosions pour qu'un film américain fonctionne. Le côté psychologique aurait pu être un peu plus creusé mais ça marche quand même. 

C'est la première fois que je vois un film avec Daniel Radcliffe autre que les Harry Potter, et je dois avouer que j'ai bien aimé le retrouver dans un registre tel que celui-là. Il parfaitement crédible dans son rôle, et réussit à s'extirper de l'étique HP qui lui a été collé. Toni Collette, Sam Trammell sont tous aussi bons et font fonctionner le film à merveille.

Même si j'aurais voulu un peu plus de psychologie et de sombre, Imperium est un bon film qui mérite d'être regardé, dommage qu'il ne soit pas sorti dans les salles obscures françaises. 

Claire