Après la chute - Dennis Lehane




Journaliste à l’avenir prometteur, Rachel Childs grimpe les échelons à toute vitesse jusqu’au moment où la rédaction de sa chaîne de TV l’envoie à Haïti couvrir le séisme de 2010. L’horreur dont elle est témoin lui cause un tel choc qu’elle s’effondre en direct devant les téléspectateurs. C’est le début de la fin. Elle perdra son emploi et restera sujette à des attaques de panique. Cette fragilité psychologique s’explique par le fait que la mère de Rachel, une manipulatrice perverse, lui a toujours caché l’identité de son père. 
C’est en se lançant dans une quête pour le retrouver qu’elle croisera la route du détective privé Brian Delacroix, dont elle tombera amoureuse. Leur mariage durera trois ans, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il mène une double vie. De la quête du père au mariage avec un homme parfait — trop parfait pour être honnête —, Rachel va aller de révélation en révélation et tout ce qu’elle croyait savoir sur elle-même et sur son entourage va être remis en cause.
"On vit dans un monde de souvenirs jetables. 
Rien n'est fait pour durer, même pas la honte."
Avis : ★★★☆☆

Je ne pouvais pas ne pas lire ce roman ! J'avais adoré les versions ciné des romans de Dennis Lehane, alors lire ce dernier tome était un peu obligatoire ! Je m'attendais plus à autre chose, mais je suis plutôt satisfaite de ma lecture. 

Après la chute est assez différent des précédents romans de l'auteur, mais ça ne m'a pas vraiment dérangée, car j'aime bien le changement. Je vais diviser mon avis en deux parties, car je trouve que le roman peut-être scindé en deux parties distinctes. 

La première partie est assez lente mais permet d'en apprendre beaucoup sur le personnage de Rachel, sa famille, etc et permet un développement quasi complet des personnages. Cependant, qui dit thriller dit suspense et je n'en ai malheureusement pas eu beaucoup. Je trouve que dans cette première partie, l'auteur s'est un peu trop attardé sur le background et de ce fait, aurait pu commencer à développer son intrigue avant, ce qui déséquilibre son roman car la seconde partie, plus rythmée, démarre assez tard.  

Une fois toute la toile de fond développée et tissée, le rythme du roman s'accélère dès la seconde partie du roman. Malheureusement, je trouve que la transition entre les deux n'était pas assez fluide. Cette seconde partie est, à l'inverse de la première, bien plus rythmée et énergique, et là, j'ai littéralement dévoré chaque page tant je voulais savoir ce qui allait se passer. Et c'est là que réside le talent de Lehane : il vous retourne le cerveau pour mieux vous embrouiller, et j'ai été prise dans les mailles de son filet comme une bleue. Le suspense, le rythme, la tension : tout est là et offre un page-turner de malade. Enfin non, c'est du Lehane tout craché et je ne peux qu'adorer cette manière qu'il a de redistribuer les cartes soudainement sans que personne ne s'y attende. La fin du roman est une fin ouverte, ce qui permet au lecteur de l'interpréter comme il le désire.

Concernant les personnages, ils ont très bien été décrits, certains moins profondément que d'autres, mais dans l'ensemble, c'est correct. Leur côté psychologique est tout aussi bien creusé, c'est d'ailleurs pourquoi j'aime tant Dennis Lehane.

Rachel, le personnage principal, est le personnage que j'ai apprécié le plus dans le roman. Elle est tellement humaine, pleine de doutes, j'avais tout simplement envie de la prendre dans mes bras pour la conforter. La pauvre n'a pas eu de vie facile, entre une mère dure, un père absente, le fait qu'elle perde son emploi etc. Toutes les facettes de Rachel sont très bien développées et ses peurs bien exprimées. On découvre une Rachel complètement différente dans la seconde partie du roman, et autant j'ai apprécié la Rachel de la première partie, j'ai juste adoré le revirement de situation du personnage dans la seconde. On aurait vraiment dit une personne complètement différentes. 

Tout comme Rachel, Brian est bien décrit lui aussi et c'est le personnage qui m'a laissée littéralement bouche bée dans la seconde partie. Je ne m'attendais vraiment pas à cela, et tout d'un coup, ça a fait tilt dans ma tête : Dennis Lehane avait tout prévu et avait planté le décor des pages et des pages avant cette révélation de malade. 

Je dois admettre que le personnage qui aurait mérité d'être plus creusé est celui de Caleb. Malgré qu'il soit ce qu'il est, il est extrêmement différent de Brian. Si Brian est manipulateur, un peu froid, Caleb l'était un peu moins et semblait plus... humain que Brian. Mais j'aurais vraiment adoré découvrir un peu plus de lui car j'avais adoré les passages Caleb/Rachel, car même si c'est un escroc, j'avais l'impression qu'il ne mentait pas sur tout à Rachel. 

Même si Après la chute n'est pas assez noir et mal équilibré, il reste néanmoins un bon roman qui offre un page-turner digne du talent de Dennis Lehane. À lire si vous aimez les romans qui s'accélèrent dans les dernières pages.

Claire