Calendar Girl : Octobre - Audrey Carlan

Mia revient à Malibu, la ville où elle a choisi de vivre. Sa dette est payée et son ex n’est plus une menace. Elle n’a plus besoin d’être escort. Maintenant, elle veut faire quelque chose pour elle, quelque chose qui lui plaise. 

Son job ? Bosser pour le docteur Hoffman, célèbre médecin gourou de la télé. Ce type est connu pour être rusé, beau et pour avoir une vie saine. Dans cette ville où la plupart des filles sont des poupées Barbie siliconées, Mia va devoir trouver de vraies beautés, la beauté. 

En réalité, elle trouvera bien plus, pour elle et pour l’homme qu’elle aime.

Avis : ★★★✩✩

Ce tome est bien différent du tome de septembre, puisque tout a quasiment changé. Entre Mia qui va vivre avec Wes, qui arrête son métier d'escort pour un vrai boulot et Wes qui ne va pas très bien depuis son retour... Le mois de septembre aura été chargé en émotion et en bouleversements pour nos chouchous et octobre ne les aura pas épargné non plus. 

J'ai énormément eu de mal au départ de ce dixième tome, à cause des scènes de sexe à répétition qu'il y a... J'ai trouvé que le fait que Wes essaie d'oublier son enlèvement par le sexe n'est pas forcément la bonne solution ni la bonne méthode, même si l'auteur le remet dans le droit chemin plus tard avec une solution qui est plus adaptée. Mon opinion est que l'auteur a négligé l'aspect psychologique  pour privilégier les scènes de sexe et par la même justifier le fait que sa saga soit une saga new romance et a partiellement gâché l'intrigue de base. Un sujet tel que l'enlèvement aurait mérité un approfondissement plus conséquent.

Heureusement, l'auteur a su se recadrer, et dieu merci, car le reste du tome possède des scènes de sexe plus espacées, mais pas moins violentes et crues que les autres. La scène qui m'a le plus 'choquée' est celle où Wes pète complètement les plombs à la quasi fin du tome et est à la limite de violer Mia.

Concernant les personnages, j'étais surprise que Mia appelle Alec, et je me suis rendue compte qu'il m'avait manqué et qu'au final, quelques 'oui' ça passe large, moi qui détestait ça dans le tome de Février. J'étais contente d'avoir des nouvelles de Max également, c'est vraiment un personnage que j'adore dans cette série. C'était une belle idée d'avoir donné le nom de famille de Mia à son nouveau-né. Pour l'idée de Ginelle débarquant chez Mia et Wes je ne suis pas pour du tout, ça va plus m'énerver qu'autre chose vu que c'est un personnage qui est assez vulgaire et que je n'aime pas.

Le personnage de Wes m'a terriblement attristée. En effet, depuis son kidnapping en Asie, il n'est plus vraiment le même dû à un syndrome post-traumatique et le retour à la vie réelle est plus dur que prévu, surtout pour Mia. Heureusement Mia est là, et malgré sa bonne volonté et son bon coeur, elle n'arrivera pas toujours à retrouver son Wes, celui dont elle est tombée amoureuse et avec qui elle se voit vieillir.

Mia a vu sa vie effectuer un virage  à 180 degrés après qu'elle ait arrêté son travail d'escort et payé la dette qu'elle devait à Blaine. Malgré les soucis de Wes, elle fait ses premiers pas à la télé, et va faire le métier dont elle avait toujours rêvé. C'est une personne très forte vu l'état de Wes, et je dois avouer que j'ai eu très peur pour leur couple. 

J'ai quand même hâte de découvrir ce que va nous réserver l'auteur pour le mois de novembre et j'ai du mal à me dire qu'il ne reste que deux tomes avant la fin de cette saga. J'espère que l'auteur va creuser un peu plus le côté stress post-traumatique de Wes le mois prochain, et ainsi faire avancer la relation entre Wes et Mia. 

https://journaldunebouquineuse.blogspot.fr/2017/04/calendar-girl-avril-audrey-carlan.htmlhttps://journaldunebouquineuse.blogspot.fr/2017/06/calendar-girl-mai-audrey-carlan.htmlhttps://journaldunebouquineuse.blogspot.fr/2017/07/calendar-girl-juin-audrey-carlan.html
https://journaldunebouquineuse.blogspot.fr/2017/07/calendar-girl-juillet-audrey-carlan.htmlhttps://journaldunebouquineuse.blogspot.fr/2017/09/calendar-girl-septembre-audrey-carlan.html

Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire