25 septembre 2017

Marvel's The Defenders


Un ninja aveugle. 

Une détective impertinente. 

Un ancien détenu résistant aux balles. 

Un milliardaire amateur de kung-fu. 

Matt Murdock alias Daredevil fait équipe avec Jessica Jones, Luke Cage et Danny Rand alias Iron Fist afin de combattre une menace imminente qui plane sur New York et ses habitants. 

Une organisation criminelle menée par la mystérieuse Alexandra est sur le point de déclencher un chaos sans précédent sur la ville et seuls ces héros sont en mesure de l'arrêter.

Avis :

L'univers Marvel by Netflix m'avait manqué ! On retrouve ici les quatre personnages de l'univers Marvel/Netflix : Jessica Jones, Daredevil/Matt Murdock, Luke Cage, Iron Fist/Danny Rand. 

Ayant adoré Daredevil et Jessica Jones, et malgré le fait de ni avoir fini Luke Cage ni commencé Iron Fist, j'avais hâte de découvrir cette série. Les scènes de combat sont bien filmées et réalisées tandis que l'intrigue est assez bonne et pleine de rebondissements auxquels on ne s'attend pas forcément, chaque fin d'épisode me donnait envie de regarder le suivant, ce que j'ai apprécié. Cependant, la série aurait pu être un tout petit peu plus creusée et les méchants un peu plus méchants. 

Les quatre personnages principaux sont des personnages qui ont d'abord évolué seuls, puis doivent apprendre à s'allier et se faire confiance pour détruire la Main. L’alliance entre ces quatre super-héros fonctionne très bien malgré qu'ils agissent tous différemment et que leurs objectifs sont également différents. 

Les Defenders restent pour la plupart fidèles à leur série d'origine et chacun tirera des leçons de cette alliance un peu imprévue. Chaque personnage possède sa propre ambiance et couleur (rouge pour Daredevil, bleu/violet pour Jesssica Jones, jaune/orange pour Luke Cage et le jaune/vert pour Iron Fist) et leur temps à l'écran est bien partagé. 

Charlie Cox reste toujours aussi convaincant en justicier torturé/avocat des pauvres, tandis que Krysten Ritter est toujours excellente dans son rôle de détective alcoolique cynique et je m'en foutiste. Mike Colter est également toujours convaincant, même si il est plus héros de rue que justicier. Quant à Finn Jones, je n'ai absolument pas accroché à son personnage, que je trouve fade, ce qui ne me donne pas envie de regarder Iron Fist. 

Il aurait pu ne pas être présent que ça ne m'aurait pas dérangé car c'est le personnage le moins bon et le moins intéressant des quatre. Au niveau des personnages secondaires, j'ai apprécié retrouver Elektra qui est plus intéressante que dans Daredevil. Les personnages de Trish/Claire/Colleen/Karen/Misty/Foggy ne sont pas forcément nécessaires mais sont un peu les voix de la raison de chaque justicier. 

Le gros bémol cependant c'est le personnage de Sigourney Weaver en tant que chef de La Main, qui pour moi est passée malheureusement au second plan et manque de férocité et de méchanceté, ce qui est vraiment très dommage. 

The Defenders est néanmoins une bonne série et j'ai hâte de découvrir les prochaines séries (notamment la saison 2 de Jessica Jones et la saison 1 de The Punisher) que Netflix et Marvel nous préparent, en espérant que les méchants soient plus méchants que dans The Defenders.

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire